12 juin 2021

Si vous étudiez l’anglais, l’idée de vivre et travailler au Royaume-Uni fait peut-être partie de vos ambitions personnelles. Mais pour tenter sa chance de l’autre côté de la Manche, par où commencer ? Choix du diplôme, spécialisation, équivalences… Découvrez quelles études sont les plus propices à un projet de vie au Royaume-Uni, et comment mettre toutes les chances de votre côté pour faire de l’anglais votre nouveau quotidien.

Lire la suite →

10 juin 2021

Parmi les questions que je reçois le plus souvent, celle-ci occupe une place de choix : « Dans combien de temps atteindrai-je un niveau B2 dans ma langue cible ? ». Et c’est tout à fait normal. Pour mener à bien votre projet, il est essentiel de vous fixer des objectifs précis et bien définis dans le temps. Cela étant dit, que faire au quotidien pour y arriver ? Et, surtout, comment tenir vos engagements, pour avancer chaque jour vers cet objectif ?

Lire la suite →

3 juin 2021

La pire erreur que vous puissiez faire en pratiquant une langue ? Traduire dans votre tête. Car c’est le meilleur moyen de ne pas du tout arriver à suivre une conversation et d’avoir la sensation désagréable que les gens parlent toujours trop vite. C’est aussi le risque d’avoir une expression laborieuse, lente et surtout truffée d’expressions qui ne semblent pas naturelles à un locuteur natif. Alors, comment éviter la traduction, pour penser dans une langue étrangère de manière automatique ?

Lire la suite →

25 mai 2021

L'anglais et le français sont deux langues très proches, qui partagent un vaste vocabulaire d'origine latine. Il est donc possible de faire des rapprochements très pratiques lorsque vous tombez sur un mot que vous ne connaissez pas encore. Revers de la médaille, certains termes qui ressemblent furieusement à du français n'ont tout simplement pas le même sens qu'en français. Alors voici une liste de 60 faux-amis en anglais, avec les bons mots et expressions à employer.

Lire la suite →

24 mai 2021

Dans notre domaine, il y a (en gros) deux approches possibles. Une approche « verticale », qui consiste à se concentrer sur un petit nombre de langues et s’efforcer de les pousser jusqu’à un niveau très élevé. Et une approche « horizontale », dans laquelle on apprend un grand nombre de langues, sans chercher à dépasser un niveau intermédiaire. J’ai souvent remarqué des critiques assez violentes de la part des apprenants « frugaux », à l’encontre de ceux qui préféraient collectionner les langues. Pourtant, cette façon de faire est loin d’être idiote. Et vouloir atteindre à tout prix un niveau avancé n’est pas toujours la meilleure chose à faire.

Lire la suite →