Expolangues - J'ose le monde

Expolangues 2017 : retour sur les deux jours du salon

L’édition 2017 du salon Expolangues s’est tenue du 20 au 21 janvier à Paris. Si j’avais passé un excellent moment en 2015, la mouture 2016 m’avait plutôt refroidi : dilution au sein du Salon du travail et de la mobilité professionnelle, espace réservé aux langues considérablement réduit et disparition quasi-totale des cours d’initiation. Même le nom « Expolangues » était presque invisible sur le site de l’événement. J’ai malgré tout donné sa chance à cette édition 2017 et je vous livre mes impressions en vidéo.

Le salon parisien sur les langues vaut-il encore la peine d’être visité ?

Premier jour (vendredi 20 janvier)

Deuxième jour (samedi 21 janvier) + compte-rendu global

Bilan : un essai encourageant, à confirmer

Améliorations

Cette année, il y a donc eu du mieux et du moins bon. Du mieux car le salon s’affirmait davantage, avec des publicités dans Paris et une mise en avant du nom « Expolangues ». Les exposants avec qui j’ai discuté et qui étaient présents l’an dernier étaient unanimes : si l’édition 2016 leur avait laissé un mauvais souvenir, ils étaient globalement satisfaits d’avoir fait le déplacement en 2017.

Les manques de cette édition

En revanche, j’ai été surpris de constater la disparition quasi-totale des établissements d’études supérieures qui faisaient auparavant partie du paysage : les classiques écoles de japonais ou encore l’INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales) étaient aux abonnés absents. Idem pour le traditionnel stand de l’Allemagne (OFAJ, Goethe Institut…), qui occupait jusque là une place centrale. D’autres langues souvent vues sur place passaient également à la trappe, comme le russe, l’arabe ou le coréen.

De plus, si les conférences étaient nombreuses, l’offre en cours de langues restait désespérément maigre : seuls le chinois et le gallois étaient représentés. On est loin de l’époque où il fallait opérer un choix cornélien entre ces initiations.

Verdict

Dans l’absolu, j’ai passé un bon moment et je recommande la visite du salon à tous les passionnés de langues vivant à ou près de Paris. A l’inverse, je peux difficilement conseiller de venir à la capitale juste pour l’événement, au risque d’être déçu.

Espérons néanmoins que la fréquentation ait été suffisante pour donner envie aux organisateurs de persévérer sur cette lancée pour redonner ses lettres de noblesse au salon l’an prochain.

Aparté : premier essai de vlog sur la chaîne

Terminons avec un paragraphe un peu hors-sujet : comme vous l’avez remarqué, j’ai profité d’Expolangues pour réaliser mon premier essai en matière de vlog (contraction de « vidéo » et « blog »).
Si tout n’est pas encore parfait, je me suis beaucoup amusé sur ce nouveau format et je compte reproduire l’expérience à l’avenir, principalement à l’occasion d’événements dédiés aux langues.

Pour finir, si vous souhaitez vous abonner à la chaîne et devenir (peut-être) le 2000e abonné, il vous suffit de cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *