Par Pierre

7 mai 2021

Au risque de radoter un peu, il y a une phrase qui a le don de me faire sortir de mes gonds. Si vous suivez le site depuis un moment, vous la devinerez sans mal : « Je suis nul en langues. » Eh oui, la fameuse nullité en langues, élevée au rang de véritable religion en France. Véritable épidémie, elle plombe les efforts de trop nombreux apprenants. Alors voici un petit coup de gueule qui vous secouera si vous êtes convaincu de ne pas avoir la fibre des langues.

Comment ne plus (jamais) être mauvais en langues

Vous avez décidé d’être « bon en langues » ? C’est le premier pas, la suite se passe sur la chaîne.

D’autres contenus pour devenir bon en langues

L’aspect psychologique est fondamental pour le succès de votre projet. Voici d’autres articles et vidéos pour vous remotiver :

Pierre

Fondateur du Monde des Langues, j'aide les passionnés de langues à devenir plus autonomes et à atteindre leurs objectifs. J'ai eu l'occasion d'apprendre l'allemand, l'anglais, le finnois, l'italien et le japonais.

Ces articles vous intéresseront aussi

Comment tenir vos engagements et progresser tous les jours
Penser dans une langue étrangère : une histoire d’automatismes
Atteindre un niveau avancé dans une langue : une perte de temps ?
Apprendre une langue seul ou avec un professeur ? 7 cas de figure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

{"email":"Adresse e-mail invalide","url":"Adresse du site invalide","required":"Champ requis manquant"}

Rejoignez mes contacts ​pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution

+ la formation gratuite "25 techniques pour apprendre votre vocabulaire" ​