Tel Aviv

« Nul en langues » ? Comment y remédier sans douleur (à Tel Aviv)

Bienvenue à Tel Aviv-Jaffa, en Israël ! Dans cette vidéo tournée sur le front de mer (bien venteux), je reviens sur la croyance très répandue de la « nullité en langues ». En effet, la majorité des gens en France se considèrent « nuls en langues » et s’interdisent tout apprentissage. Voici pourquoi il s’agit d’une idée reçue, qui ne repose sur aucune réalité tangible. Vous voulez maîtriser l’anglais, l’espagnol ou bien le japonais ? Lancez-vous, tout simplement.

Comment passer de « nul » à « bon en langues », sans forcer sa nature ?

Si vous avez décidé d’être « bon en langues », alors vous retrouverez tous mes conseils sur la chaîne.

Pour aller plus loin sur le sujet

Ce n’est pas la première fois que j’aborde ce thème, essentiel dans notre pays. Voici donc d’autres articles et vidéos qui, je l’espère, vous aideront à opérer une révolution mentale.

1 réflexion sur « « Nul en langues » ? Comment y remédier sans douleur (à Tel Aviv) »

  1. Sandrine

    Merci de cette vidéo Pierre 🙂
    C’est agréable de te voir en exterieur à Tel Aviv dans cette jolie balade de 10 minutes !
    Je te confirme que l’on t’entends très bien !

    Je confirme que notre culture française de l’excellence nous paralyse car dès lors que l’on est adulte : on ne doit pas faire d’erreur. Ah l’erreur c’est mal… Non je ne suis pas d’accord. Comme tu le dis bien une langue c’est comme un lego. Si l’on ne construit pas la phrase correctement ça se casse la figure et c’est pas grave on recommence.
    J’apprends actuellement l’italien et je vois que les natifs sont d’une grande bienveillance avec moi car ils voient que je fais des efforts et les saluts 🙂
    Je prends l’approche de l’apprentissage plutôt comme un jeu comme tu le mentionne dans ta vidéo ET ça marche bien 🙂
    Je trouve qu’utiliser une langue étrangère me rend aussi moins sensible aux critiques dans la langue apprise. Je ne sais pas si tu as observé ceci de ton côté ?

    Le rapport affectif que l’on a avec une personne qui parle une langue étrangère est une belle motivation à apprendre. C’est pour cela que l’on parle de langue maternelle pas vrai ? Notre mère nous a parlé une langue enfant. Ce qui nous a aidé à vouloir aussi l’apprendre c’est (entre autre) notre amour pour elle et notre volonté de construire une relation. Pourquoi ne pas se trouver un ami pour apprendre une langue ?
    Preuve dans les couples bilingues 😉 L’amour est un bon motivateur pour apprendre même si le couple bilingue demande des soins particuliers pour vivre sereinement.
    Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.