Par Pierre

29 juin 2020

Selon un cliché qui a la vie dure, il serait indispensable d’avoir une mémoire photographique (ou « eidétique ») pour mémoriser sans effort les mots d’une langue. Dans les faits, rien n’est plus faux. Non seulement l’existence même de la mémoire photographique est remise en question, mais elle n’est en rien un prérequis à la maîtrise d’une langue étrangère.

Peut-on maîtriser une langue même sans une bonne mémoire ?

Que vous ayez une bonne ou une mauvaise mémoire, vous trouverez toutes mes techniques d’apprentissage des langues sur la chaîne.

D’autres contenus sur ce sujet

Pierre

Fondateur du Monde des Langues, j'aide les passionnés de langues à devenir plus autonomes et à atteindre leurs objectifs. J'ai eu l'occasion d'apprendre l'allemand, l'anglais, le finnois, l'italien et le japonais.

Ces articles vous intéresseront aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

{"email":"Adresse e-mail invalide","url":"Adresse du site invalide","required":"Champ requis manquant"}

Rejoignez mes contacts ​pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution

+ la formation gratuite "25 techniques pour apprendre votre vocabulaire" ​