Par Pierre

3 mai 2021

C’est un fait : je n’ai pas démarré l’apprentissage d’une nouvelle langue depuis de nombreuses années. Ce qui peut surprendre dans notre univers « polyglotte », qui pousse à la boulimie et à l’accumulation d’un grand nombre de langues. Ici, j’essaie d’apporter un autre son de cloche, en me basant sur ma propre expérience. Car si les langues sont toujours une richesse, la recherche sans fin de « l’hyperpolyglossie » est une quête vide de sens.

Votre choix des langues, une stratégie personnelle

Si ma vision des langues vous parle, rejoignez-nous sur la chaîne.

Choisir une nouvelle langue : plus de conseils

Vous hésitez entre deux langues, ou vous vous demandez s’il est prudent d’en attaquer une nouvelle ? Voici d’autres articles et vidéos pour prendre la bonne décision.

Pierre

Fondateur du Monde des Langues, j'aide les passionnés de langues à devenir plus autonomes et à atteindre leurs objectifs. J'ai eu l'occasion d'apprendre l'allemand, l'anglais, le finnois, l'italien et le japonais.

Ces articles vous intéresseront aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

{"email":"Adresse e-mail invalide","url":"Adresse du site invalide","required":"Champ requis manquant"}

Rejoignez mes contacts ​pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution

+ la formation gratuite "25 techniques pour apprendre votre vocabulaire" ​