Les langues étrangères, une blogosphère invisible ?

Les langues étrangères, une blogosphère invisible ?

Cet article sera un peu spécial, dans la mesure où il ne parlera pas directement de langues étrangères, plutôt de leur présence sur Internet. Peut-être même n’intéressera-t-il pas grand monde. Ce serait bien dommage, car je pense qu’il est temps d’établir un état des lieux de la blogosphère francophone consacrée aux langues. Que vous soyez vous-même blogueur ou simple lecteur intéressé par le sujet, je vous invite à lire les lignes qui suivent et à participer au débat que j’espère susciter.

Lorsque j’ai créé Le Monde des Langues, il y a un peu plus d’un an, je suis parti d’un constat simple : il existait très peu de blogs francophones sur les langues étrangères, toutes les langues étrangères.
Si chaque langue est unique, je reste convaincu qu’il est possible d’avoir une approche universelle et de mélanger sans trop de dégâts des langues aussi différentes que l’anglais ou le mandarin, l’arabe et le wolof… Après tout, les personnes passionnées par le sujet ont souvent tendance à rechercher cette variété parmi les langues qu’elles apprennent.
Je profite également pour préciser que tous les liens présents dans cet article l’ont été de mon propre chef, sans demande extérieure.

Le Monde des Langues, pourquoi ?

L’apprentissage des langues étrangères : un dénominateur commun

Après une année passée à écrire sur le sujet, je reste convaincu qu’il est possible d’utiliser une seule et même méthode pour apprendre à peu près toutes les langues étrangères. Evidemment, ladite méthode doit être adaptée aux spécificités de chaque langue : on n’apprend pas vraiment le japonais comme on apprend l’espagnol ! Malgré tout, il reste un socle qui, lui, ne change pas.

Cette méthode fonctionne car elle repose sur ce fameux socle commun, transposable d’une langue à l’autre : régularité, objectifs réalistes et motivants, sessions courtes et efficaces, insertion dans le quotidien, équilibre entre l’écrit et l’oral… Le but recherché est de vous rendre autonome quelle que soit la langue que vous apprenez, en cours comme en autodidacte.
Cet ensemble de bonnes pratiques vient naturellement à toute personne qui apprend un certain nombre de langues, mais pas du jour au lendemain. Même si elles peuvent sembler aller de soi, il m’a fallu des années pour découvrir certaines d’entre elles et des années pour les appliquer correctement.
J’ai donc pensé à les rassembler pour vous les transmettre, dans le but de vous faire gagner du temps et surtout de vous montrer que vous êtes tous en mesure d’apprendre la langue de votre choix.

Un espace de partage, où toutes les langues sont les bienvenues

Ensuite, j’ai choisi de ne pas me cantonner à une langue en particulier, pour la simple et bonne raison que toutes m’intéressent, même celles que je n’apprends pas. Dans ce cas, pourquoi se limiter ?
J’ai aussi fait le pari de créer un espace ouvert à tous, où je pourrais ponctuellement laisser la parole à des auteurs qui en savent plus long que moi sur tel ou tel sujet. C’est la raison d’être des articles invités. Vous devriez d’ailleurs en lire quelques-uns dès cet été, mais je n’en dis pas plus ! Si vous désirez m’en proposer un, il suffit de me contacter.

Carte d'Internet

Ne perdons pas de vue qu’Internet est un gigantesque réseau et favorise donc naturellement les sites qui s’organisent en réseau et travaillent ensemble.

Les langues étrangères, une blogosphère encore immature ?

Lorsque je parcours la Toile à la recherche d’articles sur les langues étrangères, je suis étonné de voir que les blogs indépendants et généralistes sur les langues étrangères ne sont ni très nombreux, ni très actifs. A l’inverse, la blogosphère anglophone semble être arrivée à maturité.

Une blogosphère mature, qu’est-ce que c’est ?

Quand je parle de maturité, je visualise la situation suivante : une poignée de sites réussit à gagner en notoriété et joue le rôle de locomotive pour les autres. En anglais, je pense bien sûr à Fluent in 3 Months, sans doute le plus gros blog consacré aux langues étrangères. Il y en a d’autres : Languages Around the Globe, The Polyglot Dream… Vous en trouverez une liste à cette adresse. Vous noterez en passant qu’ils ne sont pas tous anglophones.
Autour de ces blogs généralistes en gravitent d’autres, pas forcément moins gros, consacrés à une langue en particulier, comme Talk in French ou Hacking Chinese.

Cette organisation est avantageuse pour l’ensemble des blogueurs et de leurs lecteurs. Un petit blogueur peut ainsi se faire connaître en écrivant sur un blog plus important, à qui il fera bénéficier de son expertise sur un sujet donné et qui lui offrira en retour une audience élargie.
Les lecteurs sont également avantagés, car ils se retrouvent avec du contenu de bon niveau et découvrent régulièrement de nouveaux sites.

Du côté francophone

Le constat n’est malheureusement pas aussi réjouissant côté francophone. Certes, cela n’a rien d’étonnant : l’Internet anglophone est beaucoup plus grand, il mobile donc logiquement plus d’acteurs et crée une plus grande émulation, voire une saine compétition : ces derniers temps, ces blogueurs font appel à leurs fans pour figurer en bonne place dans des listes des meilleurs blogs sur les langues.

J’ignore si cette relative aridité est due au légendaire manque d’intérêt français pour les langues étrangères, mais les faits sont là : il existe une blogosphère francophone de qualité sur les langues étrangères, mais elle manque de cohésion et de visibilité.
A mon sens, ce qui nous fait défaut à l’heure actuelle, ce sont quelques gros blogs généralistes qui, comme leurs homologues anglophones, auraient un effet d’entraînement sur les autres. J’ai beau chercher, je n’en trouve pas vraiment.
Etrangement, l’article qui remonte le plus souvent dans les résultats a été écrit par Fabien Snauwaert sur le blog Le sac à dos. Malheureusement, le même Fabien semble ne pas avoir mis à jour son propre blog, Voyage au bout de la langue, depuis 2013. Il est en revanche très actif via la newsletter de son site Bilingue Anglais, dédiée, sans surprise, à l’anglais. Même son de cloche pour Astuces Langues, qui n’a pas donné signe de vie depuis des années.

Je mets volontairement à part les blogs servant à faire la promotion d’une entreprise, ce qui ne signifie pas pour autant qu’ils soient de mauvaise qualité, loin de là. Parmi ceux-là, le blog de MosaLingua est sans doute le plus actif. Pour tout vous dire, ce sont leurs articles qui m’ont donné envie de tester leur application.
Dans la même veine, le blog Assimil produit régulièrement des articles intéressants, dont beaucoup d’interviews et de conseils pour travailler à l’étranger.

Des blogs spécialisés bons mais très dispersés

Heureusement, les blogs spécialisés dans une langue précise existent et certains sont de très bonne tenue. Encore une fois, je regrette qu’ils soient aussi compartimentés (les blogs de japonais avec les blogs de japonais…), ce qui nuit à leur visibilité globale.
Il y en a pourtant pour tous les goûts : allemand, japonais, russe

Penchons-nous sur une blogosphère à la thématique proche (selon moi) et très populaire en France : le voyage. En l’examinant, on se rend vite compte qu’elle est plus mature que la nôtre et qu’elle a développé un véritable réseau, qui profite à tous. Ainsi, des blogs à l’approche différente se côtoient régulièrement par l’intermédiaire de commentaires, d’articles invités, de concours… Tout le monde y gagne en visibilité et cette émulation permet aux blogueurs de rester motivés et d’avoir régulièrement de nouvelles idées d’articles.

Blogging

De la cacophonie des débuts, le blogging est passé à une activité beaucoup plus structurée. Adaptons-nous et travaillons main dans la main.

Blogueurs de toute la francophonie, unissez-vous !

Bon, je pars peut-être un peu en vrille avec ce titre, mais l’essentiel du message est là : blogueurs sur le thème des langues, généralistes comme spécialisés, ne restons pas isolés. Nous n’avons rien à gagner de la situation actuelle. Il y a quelques mois encore, je ne réalisais pas l’importance de la coopération inter-blogs ; je pensais qu’elle constituait au mieux un coup de pouce. J’avais tort : elle est essentielle au bon développement d’un blog et Le Monde des Langues souffre de ce relatif isolement.

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un blog sur les langues, je vous invite à réagir à cet article : laissez un commentaire, envoyez-moi un e-mail ou contactez-moi sur les réseaux sociaux. Je suis toujours content de présenter des blogs de qualité à mes lecteurs, principalement dans la rubrique Regard sur le Web. Ce sera l’occasion pour vous d’obtenir un lien retour (backlink) pour votre site. Evidemment, n’abusez pas : il y a une différence entre l’échange et le spam.
Si vous ne possédez pas de blog mais vous hésitez à en créer un, vraiment, faites-le. C’est une expérience contraignante (il faut aimer travailler tard), mais très enrichissante. Après quelques mois passés à écrire des articles, vous connaîtrez bien mieux la ou les langues dont vous avez choisi de parler.

Bref, travaillons ensemble, échangeons sur ce sujet qui nous passionne. Créons des espaces de rencontre et de discussion (forum, hastag dédié sur Twitter…) qui nous permettront d’exposer nos opinions et désaccords. J’espère que cet appel ne restera pas sans réponse.

Crédit images : Damien Roué, Wikimedia Commons, Tidewater Muse.

Pack de formations - Vocabulaire

12 réflexions sur « Les langues étrangères, une blogosphère invisible ? »

  1. Cathy

    Je découvre seulement ton blog, mais je vais aller l’explorer avec intérêt.
    Le mien ne parle pas que de langues, mais aussi de littérature et de traduction. Il est un peu en friche depuis quelques temps, mais je compte m’y remettre un peu plus régulièrement. Ton article me motive encore plus !
    À bientôt

    1. Pierre Auteur de l’article

      Salut Cathy et merci pour ton commentaire.
      C’est pour cette raison que nous devons nous entraider : pour rester motivés et ne pas laisser nos blogs à l’abandon. Je consulterai également ton site, car le sujet de la traduction m’intéresse aussi.

  2. Fabien Snauwaert

    Hello Pierre !
    Félicitations pour ton travail, il reste justement beaucoup à construire. Je ne t’ai découvert qu’il y a quelques semaines, suite à plusieurs partages de tes articles sur Facebook, notamment via le blog d’Assimil je crois.

    Je partage ton constat. Il y a sans doute beaucoup d’amoureux des langues en France mais pourquoi si peu d’activité sur la Toile ? Les gens bloguent-ils en anglais plutôt qu’en français ? Les sites sont-ils présents mais simplement mal référencés ?

    Ne serait-ce que sur la langue anglaise, le Web francophone (des amoureux de la langue anglaise dans une logique de partage de leurs expériences et d’entraide) est très petit et trop calme.

    Personnellement, le travail accapare tout mon temps depuis bientôt 2 ans et je pense avoir le plus d’impact en créant des produits innovants, plutôt qu’en bloguant. Cela évoluera certainement.

    Quoi qu’il en soit bonne continuation. Le Monde des Langues sera peut-être cette plate-forme que tu souhaites!

    1. Pierre Auteur de l’article

      Salut Fabien, merci pour ton commentaire qui fait avancer le débat. Il est intéressant que tu en sois arrivé aux mêmes conclusions.
      J’avoue que bloguer en anglais est tentant, tant la blogosphère est active du côté anglophone. A titre d’exemple, sur Twitter, pas mal de blogueurs qui suivent mon site sont… des anglophones comprenant le français. Après, j’ai fait le pari d’améliorer l’apprentissage des langues étrangères en France : écrire en anglais n’aurait aucun sens.

      Si les blogs sont peu visibles et mal référencés, c’est parce qu’ils sont pris dans un cercle vicieux. Pour monter sur Google, il faut théoriquement avoir des liens venant d’autres sites eux-mêmes bien référencés. Soit. Comme notre domaine manque donc de sites « centraux », les plus petits ne montent pas, ce qui pousse leurs auteurs à jeter l’éponge. De plus, le fait que chaque langue soit bien compartimentée compromet encore plus cette collaboration, pourtant nécessaire : commentaires, partages, articles invités…

      C’est pour cette raison que j’ai tenu à écrire cet article : montrer que tout est encore à faire dans le domaine et que ça vaut la peine d’essayer.

  3. Luca

    Bonjour Pierre,
    Bravo pour ton article qui est très intéressant! Pour la blogosphère francophone, je pense que c’est une question de temps car faire grandir un blog, cela demande beaucoup de temps, énergie et patience (tu dois en savoir quelque chose). 😉
    En plus, les blogs généralistes anglophones sont souvent écrits par des polyglottes (et parfois pour les polyglottes ou les passionnés de langues étrangères) qui généralement préfèrent écrire en anglais pour atteindre plus de monde. En tout cas, je salue ton travail et je souhaite beaucoup de succès à ton blog!

    P.S. Merci pour avoir mentionné notre blog (nous y travaillons avec beaucoup de passion)!

    1. Pierre Auteur de l’article

      Bonjour Luca et merci de prendre part à la discussion.
      En effet, faire grandir un blog demande beaucoup de temps et de travail, surtout dans les conditions que je décris. J’ai parfois l’impression d’essuyer les plâtres, mais je reste confiant pour la suite.
      Je n’exclus pas la possibilité de bloguer un jour en anglais, mais pour le moment je préfère écrire en français. Il existe déjà d’excellents blogs anglophones, tandis que tout reste à faire dans l’espace francophone.
      Le blog de MosaLingua est une très bonne ressource, il aurait été dommage de ne pas le présenter aux lecteurs !

  4. Mut

    Bon ben j’en profite : j’ai un blog où je parle surtout de langues et de voyages (et en fait un peu de tout et n’importe quoi), mais ces derniers temps j’ai commencé à le rendre un peu plus « sérieux », en faisant des articles avec plus de réflexion et en essayant de rendre le blog un peu plus public (jusque là il servait surtout à raconter mes voyages pour ma famille).

  5. Math

    Bonjour,
    je trouve cet article très intéressant car il met le doigt sur des questions que tout un chacun se pose avant de se lancer dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Surtout, en ce qui concerne la qualité des services et prestations proposées notamment sur internet.
    Moi, qui est intéressé par l’apprentissage de l’arabe, j’ai du mal à trouver un site francophone qui propose des cours de qualité. Il est vrai que je suis tombé sur ce blog: apprendrearabe.over-blog.com
    que je trouve très intéressant car il donne des pistes et il est plein d’idées et d’astuces car il est conçu par un professionnel. Je le recommande d’ailleurs pour les personnes qui veulent apprendre l’arabe ou pour améliorer leur niveau.
    Sinon votre article est vraiment très pertinent. Mille merci.
    Math

  6. Laure

    Bonjour Pierre,
    C’est ce que j’ai aimé dans le site Monde de langues, c’est qu’il est spécialisé sur l’apprentissage des langues uniquement ! C’est vrai que par exemple pour l’allemand, j’ai une blogosphère de blogs de Francophones en Allemagne, mais très peu parlent de la langue, ou uniquement dans un ou deux articles. J’ai pourtant beaucoup de personnes qui prennent contact avec moi pour me poser des questions sur l’allemand !
    Merci pour cet article et à bientôt,
    Laure

    1. Pierre Auteur de l’article

      Salut Laure,
      C’est marrant, je suis passé sur ton blog ce matin 🙂 Concernant l’allemand en particulier, c’est une langue qui a bien besoin qu’on parle d’elle sur le web francophone, vu la réputation qu’elle se traîne. D’ailleurs, si un jour tu veux faire un petit partenariat sur l’allemand, n’hésite pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.