MosaLingua

N’oubliez plus votre vocabulaire grâce à MosaLingua

La mémorisation du vocabulaire est l’un des éléments les plus délicats et les plus déplaisants de l’apprentissage d’une langue. N’avez-vous jamais ressenti la frustration de ne pas retenir un seul mot d’une liste sur laquelle vous aviez pourtant passé des heures ? Ne vous êtes-vous jamais surpris à rêver d’un outil qui vous permettrait d’apprendre votre vocabulaire, sans effort inutile ? La solution se trouve dans votre téléphone et elle se nomme MosaLingua.

Un système, plusieurs applications

MosaLingua est avant tout une entreprise fondée il y a quelques années par Samuel Michelot, jeune ingénieur qui était alors à la recherche d’une méthode pour apprendre plus facilement les langues étrangères.
MosaLingua, l’application, peut être téléchargée sur les plates-formes iOS et Android (téléphones et tablettes) et est disponible en plusieurs déclinaisons : anglais, espagnol, allemand, italien, portugais. Pour les besoins de ce test, j’ai téléchargé la version italienne (on ne se refait pas) sur mon téléphone Android. Les captures d’écran présentes dans cet article proviennent de mon expérience personnelle.

La répétition espacée au cœur de la méthode Mosa Learning

L’application MosaLingua permet d’apprendre du vocabulaire grâce à un principe dont je parle régulièrement sur le blog, à savoir la répétition espacée. Pour résumer, lorsque nous apprenons une information, notre cerveau a peu de chances de la considérer comme étant importante : il la retient quelques temps dans la mémoire à court terme puis l’oublie. Il est donc nécessaire de réviser cette information juste avant qu’elle ne s’efface de notre mémoire. A force de répétitions, le cerveau met de plus en plus de temps avant de l’oublier, jusqu’à finalement la faire passer dans la mémoire à long terme.

MosaLingua - fin

MosaLingua vous accompagne dans votre apprentissage. En jaune, les cartes apprises ; en orange, celles qui sont passées dans votre mémoire à long terme.

Durant mes premières années d’études en allemand, j’avais chaque semaine une liste de vocabulaire à apprendre. Je m’y mettais bien évidemment la veille de l’évaluation hebdomadaire et révisais jusqu’à tout connaître par cœur. Le lendemain, j’étais rarement capable de restituer plus de la moitié des mots que j’avais appris. En d’autres termes, j’avais perdu mon temps, pour un résultat médiocre.
C’est pour cette raison que j’accorde autant d’importance à la régularité dans les conseils que je vous donne : il vaut mieux travailler quotidiennement, par petites sessions, plutôt qu’occasionnellement pendant plusieurs heures.

Malheureusement, si la répétition espacée est simple à comprendre en théorie, la mettre en pratique est une autre paire de manches. En effet, il est extrêmement difficile de calculer soi-même le temps que mettra notre cerveau à oublier un terme donné : imaginez l’horreur si vous deviez vous-même planifier vos révisions pour chaque mot !
Cette opération compliquée, MosaLingua l’effectue à votre place grâce à son algorithme et vous fait donc gagner énormément de temps. L’application vous fait revoir votre vocabulaire quand vous avez besoin de le réviser et vous permet donc de le retenir durablement.

L’apprentissage du vocabulaire en pratique

L’application conçoit les mots et phrases à apprendre comme des cartes (cartes mémoires, aussi appelées cartes flash). Lorsque vous la lancez, elle vous accueille en affichant en vert le nombre de cartes connues (très gratifiant !) et en rouge le nombre de cartes à réviser. Il est d’ailleurs impossible d’apprendre de nouvelles cartes avant d’avoir révisé celles que vous avez déjà apprises.

Déroulement d’une session d’apprentissage

Une session se déroule toujours en cinq étapes, que voici :

MosaLingua - apprentissage

Ce tableau de bord présente les cinq étapes de l’apprentissage des cartes.

Sélection des cartes

A chaque nouvelle phase d’apprentissage, l’application choisit cinq nouvelles cartes en fonction de votre niveau. Il est possible d’ajouter des cartes à apprendre ou de les changer en fonction de vos besoins.

Compréhension orale

Dans un premier temps, vous entendez la carte dans la langue cible, sans texte, ce qui vous pousse à pratiquer votre écoute active.

Pratiquer

C’est au tour de l’exercice inverse. Vous voyez le terme écrit en français et devez le traduire mentalement. En retournant la carte, vous pouvez lire le mot dans la langue et l’écouter à nouveau.

Ecriture

Comme son nom l’indique, cet exercice vous demande d’écrire le terme pour mieux le mémoriser. Pour ce faire, vous devez sélectionner les lettres qui le composent une par une. S’il s’agit d’une phrase, les lettres sont remplacées par des mots entiers.

Evaluation

Dans cette dernière étape, indiquez comment vous avez mémorisé chaque carte selon l’échelle suivante : difficile – bien – parfait. Soyez honnête avec vous-même, car de ce résultat dépendra la fréquence de révision de la carte : une carte que vous avez du mal à mémoriser reviendra plus souvent qu’une autre que vous connaissez parfaitement.
Il est également possible de faire passer plusieurs fois une carte dont vous n’êtes pas très sûr, grâce au bouton « revoir ».

MosaLingua - évaluation

Alors, difficile, bien ou parfait ? Soyez honnête !

Fin

La session d’apprentissage se termine sur un récapitulatif, accompagné d’un graphique représentant vos progrès. Cet écran est très complet et affiche notamment le nombre de cartes que vous aurez à réviser le lendemain et celui que vous connaîtrez dans trois mois si vous continuez à ce rythme.
Il arrive régulièrement qu’un bonus se débloque suite à une session d’apprentissage : proverbes, blagues, citations, conseils issus du blog de MosaLingua…

Les sessions de révision

Lorsque l’heure est venue de réviser une ou plusieurs cartes, l’option « apprendre » est remplacée par « réviser » sur la page d’accueil. Pour chaque carte à revoir, vous repassez l’étape d’évaluation vue plus haut et indiquez votre niveau de connaissance. Cette nouvelle auto-évaluation permettra de planifier vos prochaines révisions.

Un système de qualité

Cette partie de mon test sera l’occasion de passer en revue les caractéristiques de l’application qui la rendent aussi pertinente qu’efficace.

Un apprentissage complet

Si vous avez lu mon guide « Les Quatre Piliers pour apprendre les langues » (plus d’informations ici), vous savez déjà qu’une bonne pratique de la langue repose sur quatre compétences : écouter, parler, lire et écrire. Si l’application ne vous oblige jamais à parler, je vous encourage à le faire : lors de la phase de compréhension orale, répétez ce que vous entendez puis, par la suite, lisez les cartes à haute voix.
De cette manière, MosaLingua vous fait mémoriser ses cartes via plusieurs canaux : entendre, répéter à l’oral, lire et écrire. En outre, les cartes sont souvent accompagnées d’une image. Sachant que notre cerveau fonctionne par associations, ce procédé assure une mémorisation durable du vocabulaire.

Une progression visible et motivante

MosaLingua entretient la motivation de l’utilisateur en lui proposant des objectifs concrets et en rendant visible sa progression. Encore une fois, tout cela est en accord avec la philosophie du blog. A tout moment, il est possible de connaître le nombre de cartes apprises et de celles qui sont passées dans la mémoire à long terme : impossible, donc, de ne plus savoir où l’on en est.
Comme je l’ai évoqué précédemment, l’application n’est pas avare en contenu à débloquer, une excellente source de motivation qui fait par exemple cruellement défaut à Duolingo.

J’aime également la manière dont les articles du blog MosaLingua sont intégrés à l’application. Ils expliquent le fonctionnement de la méthode et donnent des conseils pour mieux travailler. L’utilisateur est amené à réfléchir sur ce qu’il fait et à « apprendre à apprendre », une démarche bien connue des lecteurs du Monde des Langues !

Un outil personnalisable en fonction de vos besoins

Pour finir sur les qualités de MosaLingua, j’apprécie tout simplement le fait que l’application soit un outil exhaustif et pas simplement un gadget. Après plusieurs semaines d’utilisation quotidienne, je n’ai pas encore terminé le niveau 2 de ma progression : il y en a dix-huit !
Le contenu est en effet très généreux : en plus du vocabulaire, vous trouverez entre autres des dialogues, des leçons de conjugaison, des anecdotes sur un pays… N’hésitez pas à utiliser la fonction « explorer » de la page d’accueil quand vous n’avez plus de cartes à réviser. Il est même possible de télécharger des packs optionnels contenant du vocabulaire spécialisé, moyennant finance.

Vous avez la possibilité, à tout moment, de personnaliser votre expérience. Vous pouvez par exemple faire passer certaines cartes en priorité, en ignorer d’autres, voire en créer de toute pièce ! Je n’ai pas encore utilisé cette fonction, mais la perspective d’utiliser le puissant moteur de MosaLingua pour apprendre le vocabulaire de mon choix me séduit beaucoup.

MosaLingua - citation

Un exemple de citation à débloquer. Il est possible de l’ajouter aux cartes à apprendre en cliquant sur la pastille verte.

Verdict sur MosaLingua

Si je n’ai pas tari d’éloges sur cette application, c’est parce qu’elle le mérite amplement. J’aurais bien quelques critiques à formuler, mais il s’agit davantage de problèmes de finition, comme des enregistrements sonores de qualité moyenne ou une interface un peu fade pour les articles.
Attention cependant, MosaLingua n’est pas une méthode de langues et n’a de toute manière pas vocation à l’être. Il s’agit plutôt d’un excellent complément à votre cours ou votre méthode, qui permet d’apprendre une grande quantité de vocabulaire avec un minimum d’efforts.

MosaLingua ou Duolingo ?

J’anticipe cette question, qui fait d’ailleurs partie des requêtes Google qui ont amené certains d’entre vous sur le site. Alors, laquelle des deux applications mobiles devriez-vous utiliser ? La réponse est simple : les deux !
A mon avis, elles sont complémentaires et ne servent pas exactement les mêmes buts : MosaLingua vous enseigne du vocabulaire et Duolingo vous permet, grâce à ses exercices, de le mettre en pratique dans des contextes variés. A titre personnel, je les utilise chaque jour en tandem et j’en tire une belle synergie, qui me permet de progresser rapidement en italien.
Alors certes, contrairement à Duolingo, MosaLingua est payant (4,99 € sur iOS et Android), mais ne laissez pas cet obstacle vous faire passer à côté d’un outil aussi efficace. L’investissement demandé est minuscule par rapport aux résultats durables que vous apportera MosaLingua.

Où télécharger MosaLingua ?

Sans plus attendre, voici les liens pour télécharger l’application, langue par langue. A chaque fois, le premier lien correspond aux appareils Apple et le second aux appareils fonctionnant sous Android.

MosaLingua Web, la plate-forme en ligne

MosaLingua Web : toutes les applications ainsi que du contenu supplémentaire (vidéos, livres numériques, communauté…), le tout sur votre ordinateur.

Il est d’ailleurs possible d’essayer gratuitement la plate-forme pendant une durée de quinze jours.

MosaLingua Web

L’application mobile et tablette, langue par langue

Anglais : iOS / Android

Espagnol : iOS / Android

Italien : iOS / Android

Allemand : iOS / Android

Portugais brésilien : iOS / Android

Russe : iOS / Android

Français : iOS / Android

Note : je vous le dis en toute transparence, il s’agit de liens affiliés, donc si vous achetez une application, je toucherai une commission dessus. Il n’y aura aucun surcoût pour vous et je mets un point d’honneur à ne vous proposer que des produits de qualité que j’utilise moi-même.

4 réflexions au sujet de « N’oubliez plus votre vocabulaire grâce à MosaLingua »

  1. François BABELANG

    bonjour – forum des langues du monde

    mon prénom est François, j’habite à Toulouse
    et suis passionné par les langues du monde

    souhaitant faire découvrir ce vocabulaire pour 201 LANGUES
    que je construis avec l’aide de locuteurs natifs du monde :

    http://babelang.free.fr

    à GAUCHE dans le MENU sont les listes de mots par thématiques :
    famille, maison, ville, nature, nourriture, corps, nombres, temps…

    s’il vous plaît, en cas d’erreur n’hésitez pas à m’envoyer
    les corrections ou traductions manquantes, merci et bienvenue !

    1. Pierre Auteur de l’article

      Bonjour François,
      J’ai fini par approuver ce commentaire puisqu’il renvoie vers un site intéressant. C’est la seule raison qui m’a amené à tolérer ce genre de publicité, une exception que je ne referai pas à l’avenir.

  2. Marie-France

    Y a-t-il une un tandem aussi intéressant pour le russe et le japonais ? Et puis, pourquoi n’as-tu pas encore parlé de Anki dans une vidéo ou un texte à part, mise à part lorsque tu le mentionnes pour l’apprentissage du japonais ?

    Merci de répondre à mes questions.

    1. Pierre Auteur de l’article

      Une version russe de MosaLingua est prévue, mais aucune idée de la date de sortie. Pour le russe comme pour le japonais, Anki et Memrise sont de bonnes options.
      Sinon détrompe-toi, j’ai bien parlé d’Anki dans un article (celui-ci), avec une fiche pratique assez complète. Je n’exclus pas d’en reparler à l’avenir, par exemple dans une vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.