Modi di dire italiens

Parlez comme un vrai Italien grâce aux « modi di dire »

A chaque début d’année, on s’oblige à mettre sur le papier toutes les bonnes résolutions (buoni propositi). Certains d’entre vous ont pour optique de se mettre à l’italien, et comme pour toute initiation à une langue étrangère, ce qui est le plus amusant, c’est de commencer par apprendre les parolacce (gros mots) ou les expressions idiomatiques. Aujourd’hui, nous ne parlerons pas de gros mots, même si je sais que vous n’attendiez que ça, mais vous verrez que les modi di dire sont tout aussi intéressants.

Note de Pierre : cet article invité vous est proposé par Chloé, professeur d’italien et créatrice du blog Mordus d’Italie. La langue de nos voisins transalpins est malheureusement un peu boudée en France, voici donc une belle occasion de faire le plein de conseils pour apprendre l’italien.

Débuter en italien

Apprendre une langue étrangère, ce n’est pas toujours facile et les débuts sont parfois difficiles, pensez à vous trouver des astuces divertissantes.

Apprendre et se divertir, deux verbes qui sont compatibles

I modi di dire, mais qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ?

Littéralement, façons de dire. En effet, dans toutes les langues on a des “façons de dire”, des expressions idiomatiques, dira-t-on de façon plus juste. Etant professeur et ancienne étudiante en langue italienne, i modi di dire, le vocabulaire de base et nos différences de perception de la vie courante comme les cris des animaux (chichirichi pour le coq…), les couleurs et les parolacce (jurons) sont pour sûr les premières choses que nous voulons apprendre.

Eh oui, apprendre une langue peut aussi être amusant avant même d’être utile, le deuxième facteur est que ce sont des phrases qu’on mémorise sans se poser trop de questions sur la construction grammaticale. C’est un sujet plus léger et donc plaisant.

Bien débuter en italien

Le problème des langues en France

Effectivement, j’ai remarqué qu’en France notre approche des langues était très grammaticale. Le problème dans l’apprentissage d’une langue est que nous réfléchissons trop à la structure grammaticale et que nous pensons trop à construire nos phrases en italien comme nous les construirions en français et, de ce fait, nous avons peur de l’erreur. En effet, qui n’a jamais entendu la phrase “Pensez en langue étrangère” ?
Lorsqu’on vous dit ça, nous vous conseillons d’extraire des phrases en italien, que vous pouvez entendre dans un film par exemple et de les analyser, ou alors d’apprendre des constructions italiennes par cœur sans trop vous poser de questions sur la construction et l’ordre des mots dans la phrase. C’est ce que je vous conseille lors de votre initiation à la langue italienne, l’étape grammaticale est trop avancée au début. L’intérêt d’apprendre des expressions, justement, est que c’est un bon moyen de déconnecter votre cerveau de la grammaire italienne ou française.

Faites vivre la langue italienne

Un apprentissage des langues trop littéraire

J’ai noté deux autres points faibles en langues, par exemple nous n’étudions pas assez la langue parlée mais celle dite littéraire, et nous ne faisons pas assez de discussion. Les exercices oraux sont trop peu mis en avant, on veut que nos phrases soient parfaites à l’oral avant même de penser à l’utilisation première d’une langue : se faire comprendre et communiquer avec les autres.

Littérature italienne

Suite à l’article de Pierre Deux exercices simples pour progresser à l’oral, j’ai pensé à vous concocter une petite histoire, que vous pourrez lire dans le prochain paragraphe, et que vous pourrez vous raconter tous les jours pour améliorer votre prononciation et vous aider à mémoriser des expressions idiomatiques italiennes. Le but étant de travailler votre oreille, votre accent et votre mémoire.

Apprendre une langue est en effet un exercice de tous les jours, plus c’est amusant plus on aura la soif d’apprendre.

Puisque cet exercice vise à l’initiation à la langue italienne, le texte à lire sera en français mais ponctué par des modi di dire en italien. Le contexte en français à lui seul vous aidera à comprendre l’expression en italien.

Nos conseils

N’oubliez pas : les clés d’apprentissage d’une langue se basent sur la fréquence, la répétition, les intérêts personnels qu’on accorde à la langue et surtout la pratique orale.

L’affect et la pratique orale vous permettront de resituer un mot et de le mémoriser grâce à la répétition. Si j’insiste sur la fréquence, c’est surtout parce que c’est un exercice bête et méchant qui est nécessaire pour entraîner votre cerveau. Si vous voyez quinze fois le même mot dans un texte, évidemment vous allez le photographier car inconsciemment il semble important et donc utile.
Prenez l’exemple de votre langue maternelle : votre vocabulaire est toujours plus ou moins le même parce qu’il est lié à votre quotidien, si vous sortez de votre zone de confort, automatiquement, vous allez apprendre ou employer des mots qui vous sont moins familiers. Trêve de bla bla, je vous propose de vous montrer quelques exercices drôles que vous pourrez faire tout seul chez vous, à voix haute bien entendu !

Nos conseils

Comment mémoriser rapidement du vocabulaire italien

Après la théorie, la pratique

Voici la petite histoire que vous attendiez tant afin de pouvoir vous entraîner nuit et jour ! Pensez à bien lire à voix haute et à écouter une première fois la lecture audio du texte si besoin. À vous de jouer !

Dans le Bel paese, j’ai rencontré per caso un garçon, Ma che figo !

Ci siamo beccati sur une place à Venise, mi sono innamorata tout de suite, un vrai colpo di fulmine !

Non vedevo l’ora qu’il me propose d’aller boire un verre, j’étais toute excitée. Il m’a finalement proposé d’aller bere un bicchiere mais j’étais tellement timide que j’ai bisbigliato un petit !

Une fois arrivés dans le bar, nous avons ordinato un Spritz al banco et nous sommes restés in piedi, nous ne nous sommes pas assis, comme s’il avesse fretta. A peine servis, il ha bevuto tutto d’un fiato son verre, il m’a parlé de son ex ragazza : Ma che pizza ! puis au moment où le garçon a apporté il conto, j’ai cru qu’il allait me payer mon verre… en revanche il m’a trovato un pelo nell’uovo et per forza nous avons pagato alla romana. Un vrai Galentuomo m’aurait invité, è il minimo che si può fare ! Che cafone ce tipo, Che maleducato !

Ce type m’a vraiment énervée, il m’ha rotto le scatole. A peine sortie, je me suis sbrigata et me la sono donata a gambe avant même qu’il ne me demande mon numéro de téléphone.

Aussitôt partie, j’ai fatto uno squillo à une amie pour la rejoindre da lei afin de lui raconter mes péripéties.

Elle se la cava avec les garçons, ils sont tous adorables avec elle, mais moi sono sfigata, je dirais même ho sempre la iella. Tutti gli imbecilli li incontro io, je ne sais pas pourquoi, soit ils sont maschilisti, soit ils ne m’aiment pas, Che sfortuna !.

Chi sa ? Peut-être un jour je trouverai le principe azzurro

Fine

Tocca a voi! A votre tour !

Maintenant, à vous de commenter et de mettre les expressions que vous n’avez pas comprises dans leur contexte sur la partie commentaires. N’hésitez pas à me faire des retours sur mon compte Twitter @parlaritaliano 😉

Une méthodologie bien à moi !

Ce passage ludique illustre bien la méthodologie que j’ai mise en place dans mes cours en tant que professeur. L’apprenant doit toujours essayer de comprendre du vocabulaire dans son contexte. Le fait de contextualiser un mot aide chacun de nous à revoir les images de la situation, afin de retrouver le mot de vocabulaire. Toutes les expressions qui sont présentes s’utilisent dans bien d’autres contextes et surtout, elles sont utiles pour votre quotidien, bien que principe azzurro ne soit pas très utile pour le coup, mais… on sait jamais !

Une méthode bien à moi
Si vous avez peur de ne pas tenir votre résolution 2017 seul, et que vous avez besoin d’un coup de pouce, n’hésitez-pas à faire appel à mes services de cours d’italien en ligne par Skype, accompagnés d’un suivi et d’une plateforme pédagogique !

Cette entrée a été publiée dans Focus, et marquée avec , le par .

À propos Chloé

Professeur d’italien indépendante, je suis diplômée en Master enseignement et formation en italien. J’ai vécu 2 ans en Italie et je suis passionnée par ce pays depuis que j’ai 9 ans grâce à un jumelage avec la Sicile. Aujourd’hui je m’épanouis en transmettant ma passion à tous ceux qui souhaitent apprendre l’italien.

2 réflexions au sujet de « Parlez comme un vrai Italien grâce aux « modi di dire » »

  1. Karim Joutet

    Bonjour Chloé et Pierre,

    Bravo pour cet article, très intéressant. J’adhère à 100 % à cette manière de voir l’apprentissage d’une langue, de passer par la théorie puis la pratique, sans négliger le rôle de l’affect (tellement important!!). Et je suis d’accord avec toi (vous) également concernant l’apprentissage des langues en France. Étant moi-même enseignant d’espagnol, je m’aperçois qu’on s’est rendu compte qu’on pensait, avant, enseigner une langue en se basant essentiellement sur la grammaire. Grave erreur évidemment… Mais aujourd’hui, on a l’impression qu’on ne peut plus faire un seul cours de grammaire en classe d’espagnol (ou de langue) ! On est passés d’un extrême à l’autre. Je pense que la grammaire a sa place dans l’apprentissage d’une langue, qu’elle ne doit pas être dominante bien sûr, mais pas non plus fuie… On ne peut pas apprendre bien une langue sans connaître sa structure. Bref, les Français (et surtout les académies) ont une relation bien complexe avec la grammaire !
    Merci pour cet article fantastique, qui permet de voyager un peu avec l’italien, une langue si jolie 😉
    Un abrazo,

    1. ChloéProfesseurd'italien

      Merci beaucoup Karim pour ton retour !
      Il faut trouver une méthodologie qui soit un juste milieu, ce qui n’est pas toujours simple. Aujourd’hui ma méthode est plutôt appréciée de mes élèves (adultes et écoliers) et c’est magique de voir leurs progrès ! Je suis contente d’avoir pu te faire voyager et de t’avoir transmis un petit brin de passion italienne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *