Genres et pluriels des noms allemands

Comment apprendre le genre et le pluriel des noms en allemand

L’une des plus grandes difficultés posées par l’apprentissage du vocabulaire est sans conteste la présence de plusieurs genres grammaticaux pour les noms. Certaines langues, comme l’anglais, n’en possèdent pas et éliminent d’emblée cette contrariété. D’autres en ont plus que le français, généralement trois, ce qui est le cas de l’allemand, qui nous intéresse aujourd’hui. Le genre et le pluriel des noms allemands posant de nombreux problèmes aux francophones, cet article et sa fiche-mémo vous aideront à y voir plus clair.

Pourquoi l’allemand nous pose-t-il problème ?

Par rapport au français, les noms allemands présentent trois difficultés principales : la présence d’une majuscule, trois genres (masculin, féminin et neutre) au lieu de deux et des pluriels assez variés.
Si le premier point peut dérouter, on s’y fait rapidement : tous les noms allemands prennent une majuscule, point final. Ainsi, on écrira toujours die Tasche, jamais die tasche. Examinons à présent les deux autres difficultés, qui ne doivent pas être prises à la légère si on souhaite apprendre du vocabulaire de manière efficace.

Les trois genres : masculin, féminin et neutre

Si cette classification nous pose autant de difficultés, c’est parce qu’en tant que francophones, nous sommes le plus souvent entourés de langues très simples de ce point de vue. Le français et les autres langues romanes (espagnol, italien, portugais…) ont laissé tomber le neutre du latin (à l’exception du roumain), tandis que l’anglais a vu presque totalement disparaître la notion de genre grammatical.
Pour une personne ayant suivi le classique parcours LV1 anglais et LV2 espagnol, la présence d’un troisième genre en allemand a donc de quoi dérouter fortement.

Ensuite, je vois beaucoup de francophones butter sur l’aspect en apparence très arbitraire de cette classification : pourquoi diable une table (der Tisch) deviendrait-elle masculine ? Pourquoi une personne de sexe féminin serait-elle représentée par le neutre (das Mädchen) ?
Avant d’aller plus loin, il me semble nécessaire de rappeler qu’à la base, les genres grammaticaux ne dépendent pas du sexe et sont tout aussi arbitraires en français qu’en allemand. Autrement dit, si les genres allemands ne vous semblent pas logiques, c’est parce que vous vous entêtez à chercher une logique là où il n’y en a pas. Après tout, une table n’a pas davantage vocation à être féminine plutôt que masculine.
N’oublions pas pour finir que ces divergences de genres existent aussi entre les langues latines : par exemple, en italien, la fleur devient il fiore et la mer il mare, pourtant on n’entend personne hurler au scandale.

Pour conclure sur ce point, si vous acceptez d’aborder la question avec un œil neuf plutôt que d’essayer de plaquer le français sur l’allemand, vous retiendrez beaucoup plus facilement le genre des noms.

Des pluriels divers et variés

En français, le pluriel est relativement simple, malgré quelques excentricités (un cheval, des chevaux) : en gros, vous prenez un nom, vous lui collez un -s et l’affaire est conclue. En allemand, c’est un peu plus compliqué, il y a entre cinq et neuf formes de pluriel en fonction des classifications, il est donc normal que les francophones se sentent un peu perdus.

Genres et pluriel, comment s’en sortir ?

S’il est souvent nécessaire d’apprendre chaque nom avec son genre et son pluriel, il existe heureusement des astuces permettant de deviner ces deux paramètres, même face à des mots qu’on rencontre pour la première fois.
Cet article vous permettra d’acquérir ces automatismes pour apprendre plus facilement le vocabulaire allemand.

Connaître le genre d’un nom allemand

Avant toute chose, rappelons que pour un mot composé, le genre est celui du dernier composant du nom. Par exemple, das Flugzeug (l’avion) est composé de der Flug (masculin) et das Zeug (l’appareil). Comme Zeug termine le mot composé, il lui donne son genre, soit le neutre.
Il existe des exceptions, qui restent rares : par exemple, der Teil, der Vorteil mais das Gegenteil.

Pour deviner le genre d’un nom, on peut se baser sur deux éléments : la catégorie sémantique et la terminaison.

  • Catégorie sémantique : certains mots pouvant être classés dans une même catégorie (les saisons, les mois…) ont le même genre.
  • La terminaison : les noms se terminant de la même manière ont souvent le même genre. En français, les noms se terminant par -tion ou en -ité sont féminins, il existe des règles similaires en allemand.

Le masculin

Catégories sémantiques

Les noms appartenant aux groupes suivants sont généralement masculins.

  • Personnes de sexe masculin : der Mann, der Freund, der Sohn, der Arzt, der Präsident
  • Saisons : der Frühling, der Sommer, der Herbst, der Winter
  • Jours et mois : der Montag, der Januar
  • Points cardinaux : der Norden, der Süden
  • Vents et autres phénomènes météorologiques : der Wind, der Regen, der Schnee
  • Montagnes et volcans : der Himalaja, der Vesuv
  • Boissons alcoolisées (vins et spiritueux) : der Wein, der Kognak, der Whisky
  • Monnaies : der Euro, der Dollar, der Yen
  • Minéraux : der Stein, der Quarz, der Kiesel
  • Noms de voitures : der Wagen, der BMW, der Renault

Terminaisons

Les noms possédant les terminaisons suivantes sont généralement masculins.

  • Noms en -er dérivés d’un verbe : der Lehrer, der Richter, der Fernseher
  • Certains noms dérivés d’un verbe : der Wille (wollen), der Gang (gehen), der Lauf (laufen)
  • Noms en -ig/-ich : der Honig, der Käfig, der Teppich
  • Noms en -ling : der Schmetterling, der Zwilling
  • Dérivés en -s : der Schlips, der Schnaps
  • Noms en -or : der Motor, der Detektor
  • Noms en -us : der Modus, der Rhythmus
  • Noms en -ismus : der Tourismus, der Optimismus

A noter que de nombreux noms monosyllabiques sont masculins (der Hund, der Blick, der Fisch…), attention cependant car il y a beaucoup d’exceptions (die Hand, das Kind, das Kleid…).

Le féminin

Catégories sémantiques

Les noms appartenant aux groupes suivants sont généralement féminins.

  • Personnes de sexe féminin : die Frau, die Tochter, die Schwester
  • Chiffres substantivés : die Null, die Eins, die Zwei
  • Arbres : die Eiche, die Birke, die Föhre
  • Fleurs : die Rose, die Lilie, die Narzisse
  • Fruits : die Orange, die Beere (mais : der Apfel)
  • Noms de pays précédés par un article : die Schweiz, die Türkei

Terminaisons

Les noms possédant les terminaisons suivantes sont généralement féminins.

  • Noms en -in (suffixe de féminisation) : die Lehrerin, die Bürgerin, die Assistentin
  • Noms en -ung : die Richtung, die Sendung, die Übung
  • Noms en -heit ou -keit : die Freiheit, die Zärtlichkeit
  • Noms en -schaft : die Botschaft, die Mannschaft
  • Noms en -ei : die Partei, die Konditorei
  • Noms en -ik : die Musik, die Grammatik
  • Noms en -tät : die Qualität, die Identität
  • Noms en -ion : die Nation, die Revolution
  • Noms en -enz, -anz ou -ance : die Existenz, die Eleganz, die Nuance (mais : der Tanz)
  • Dérivés d’un verbe terminés par un -t : die Fahrt (fahren), die Ankunft (ankommen)
  • Certains noms en -nis : die Kenntnis, die Finsternis

Vous remarquerez que le féminin est sans doute le genre le plus facile à identifier dans une phrase : non seulement les terminaisons l’appelant sont nombreuses, mais il est aussi plus aisé de reconnaître les formes déclinées. Par exemple, au datif, mit dem peut être un masculin ou un neutre, mais mit der est nécessairement un féminin.

Le neutre

Catégories sémantiques

Les noms appartenant aux groupes suivants sont généralement neutres.

  • Lettres de l’alphabet : das A, das B
  • Couleurs : das Schwarz, das Blau
  • Langues : das Deutsch, das Französisch
  • Quantités et fractions : das Dutzend, das Viertel (mais : die Hälfte)
  • Noms de pays qui ne sont pas précédés par un article : Deutschland, Frankreich
  • Métaux : das Gold, das Silber, das Eisen (mais : der Stahl, die Bronze)
  • Infinitifs substantivés : das Essen, das Leben
  • Adjectifs substantivés : das Gute, das Böse
  • Noms collectifs en Ge- : das Geschwister, das Gebirge (attention, tous ne sont pas neutres)
  • Beaucoup de noms anglais : das Internet, das Baby

Terminaisons

Les noms possédant les terminaisons suivantes sont généralement neutres.

  • Diminutifs en -chen ou -lein : das Mädchen, das Fräulein
  • Noms en -tum : das Datum, das Eigentum (mais : der Irrtum, der Reichtum)
  • Certains noms en -icht : das Gesicht, das Licht
  • Noms en -ment : das Dokument, das Element
  • Noms grecs et latins en -um, -iv, -ma, -phon : das Museum, das Archiv, das Thema, das Grammophon
  • Noms en -o ou -eau : das Auto, das Plateau
  • La plupart des noms en -nis : das Erlebnis, das Verhältnis
  • Noms anglais en -ing : das Timing, das Camping

Vous remarquerez que de nombreux mots d’emprunt, venant principalement du grec, du latin, du français et de l’anglais, sont neutres, même s’il existe comme d’habitude des exceptions (der Computer).

Voilà pour les genres ! J’espère que vous n’avez pas le cerveau qui chauffe trop. Attaquons à présent la deuxième partie de cet article, les pluriels des noms.

Humour allemand

Comme illustrer cet article n’est pas évident, voici une publicité pour des saucisses au curry.

Connaître le pluriel d’un nom allemand

Comme pour les genres, il n’existe pas de règle absolue, plutôt une série de phénomènes récurrents qui permettront de développer son intuition.

L’Umlaut et ses tracasseries

En Allemand, le nom Umlaut ne désigne pas seulement les trémas qui viennent couronner certaines lettres, mais aussi le changement de timbre qui s’opère. Vous les connaissez certainement : o (/o/) à ö (/ø/), a (/a/) à ä (/ε/), u (/u/) à ü (/y/), au (/aʊ̯/) à äu (/ɔʏ̯/). Par exemple, ich war → ich wäre. Les voyelles a, o, u et la diphtongue au prennent donc souvent cette inflexion.

Le pluriel n’échappe pas à ce phénomène, ce qui complique encore plus son apprentissage : on ne s’occupe pas uniquement de la terminaison des noms, mais aussi des changements qui peuvent toucher le radical. Voici quelques exemples : der Hutdie Hüte, der Baumdie Bäume, die Mutterdie Mütter. Dans le dernier cas, vous remarquerez que l’Umlaut est la seule marque du pluriel.
Lorsque le pluriel impose un Umlaut, il est noté de la manière suivante : der Hut (¨-e) pour die Hüte.

Les trois pluriels principaux

J’ai remarqué que chaque genre possédait une forme de pluriel qui revenait régulièrement, il peut être utile de les connaître.

  • Masculin : -e ou ¨-e (die Berge, die Hunde, die Füße, die Zähne)
  • Féminin : -n ou -en (die Frauen, die Parteien, die Straßen)
  • Neutre : -er ou ¨-er (die Kinder, die Wörter, die Schlösser)

Notons ensuite que le féminin n’a aucun pluriel sans terminaison ni Umlaut (-), ni pluriel en -r / -er.

Les différents types de pluriels

Passons à présent en revue les différentes terminaisons possibles et les cas dans lesquels on est susceptible de les rencontrer.

Singulier identique au pluriel (-)

  • Masculin : noms en -el, -en, -er (die Himmel, die Braten, die Lehrer)
  • Féminin : jamais !
  • Neutre : noms en -el, -en, -er (die Rätsel, die Mädchen, die Messer)

Pas de terminaison, Umlaut sur le radical (¨-)

  • Masculin : autres noms en -el, -en, -er : die Äpfel, die Böden, die Väter
  • Féminin : pour les noms die Mütter, die Töchter
  • Neutre : pour les noms die Klöster, die Wässer

Pluriel en -e

  • Masculin : de nombreux noms (die Arme, die Punkte, die Flüchtlinge)
  • Féminins : noms en -nis, avec un redoublement du s (die Kenntnis à die Kenntnisse)
  • Neutre : pareil que pour le féminin (das Ereignis à die Ereignisse), plus quelques autres (die Jahre)

Pluriel en ¨-e

  • Masculin : la majorité des masculins (die Ärzte, die Tritte)
  • Féminin : de nombreux noms monosyllabiques (die Ängste, die Hände)
  • Neutre : uniquement le nom die Flöße

Pluriel en -er ou ¨-er

  • Masculin : noms en -tum (die Irrtümer, die Reichtümer), plus quelques autres (die Männer, die Götter, die Geister, die Würmer)
  • Féminin : jamais !
  • Neutre : la majorité des neutres (die Häuser, die Kinder)

Note : j’ai regroupé les pluriels -er et ¨-er parce que je les juge très proches. Dans l’immense majorité des cas, les noms masculins et neutres dont le radical peut porter un Umlaut (pour rappel : a, o, u, au) auront leur pluriel en ¨-er, sinon ils l’auront en -er. Par exemple, der Wald à die Wälder (inflexion, donc ¨-er), der Ski à die Skier (pas d’inflexion possible, donc -er).

Pluriel en -(e)n (soit -n ou -en)

  • Masculin : les masculins faibles plus quelques dizaines de noms (die Professoren, die Frieden, die Nerven, die Studenten)
  • Féminin : la majorité des noms féminins (die Türen, die Federn), sachant que les noms en -in gagnent un deuxième n (die Lehrerin, die Lehrerinnen)
  • Neutre : une douzaine de mots (die Augen, die Hemden, die Ohren, die Herzen), les noms en -ma (die Themen) ou en -um (die Museen).

Note 1 : les masculins faibles sont des masculins prenant la terminaison -en à toutes les formes sauf le nominatif singulier. Leur pluriel sera donc logiquement en -en : der Mensch à die Menschen, der Junge à die Jungens.

Note 2 : j’ai regroupé les pluriels en -n et -en en une seule et même catégorie, car il est extrêmement difficile de prévoir si ce e intercalaire sera nécessaire, comme dans notre exemple : die Tür, die Türen mais die Feder, die Federn.

Pluriel en -s

Ce pluriel concerne principalement les mots d’emprunt (der Streik, die Streiks), certains mots familiers (die Oma, die Omas) ou encore les abréviations ne se terminant pas par un e (das Auto, die Autos).

Noms à genres et pluriels multiples

Certains noms en apparence identiques se distinguent uniquement par leur genre et leur pluriel. Prenons quelques exemples :

Bank (distinction par le pluriel uniquement)

  • die Bank (¨-e): le banc
  • die Bank (-en): la banque

Band (distinction par le genre et le pluriel)

  • der Band (¨-e) : le volume (d’une série de livres)
  • das Band (¨-er) : le lien, le ruban (sens propre)
  • das Band (-e) : le lien émotionnel (sens figuré)
  • die Band (-s) : le groupe de musique (de l’anglais band)

Le genre et le pluriel permettent donc de différencier des homonymes ou encore plusieurs nuances d’un même nom. Il est donc nécessaire de bien saisir ces subtilités, même si cela représente malheureusement un supplément de travail !

Comment apprendre efficacement le genre et le pluriel des noms allemands ?

Pour bien apprendre, il faut comprendre

J’anticipe votre question : faut-il apprendre par cœur toutes les règles précitées ? Oui et non. De manière générale, je suis hostile au par cœur en grammaire, parce qu’entre les règles et leurs exceptions, surtout lorsqu’elles sont sorties de tout contexte, on finit par tout oublier.

Je vous conseille surtout de retenir les grands principes, par exemple que les principaux pluriels masculins, féminins et neutres sont respectivement (¨)-e, -(e)n et (¨)-er. De cette manière, vous développerez un flair qui vous permettra de deviner la plupart des genres et pluriels sans trop vous tromper. Vous n’échapperez pas à quelques mauvaises estimations, mais vous passerez surtout moins de temps à vous casser la tête.

Ensuite, il peut être très rentable de mémoriser certaines règles très solides : par exemple, les noms se terminant par les suffixes -heit, -keit, -schaft ou -ung sont toujours féminins et font leur pluriel en -en, par exemple : die Bildung, die Bildungen. Lorsque vous découvrirez de nouveaux mots semblables, vous connaîtrez donc directement leur genre et leur pluriel : quel gain de temps !

Encore une fois, le féminin est sans doute le genre présentant le moins de difficultés, ce sont surtout le masculin et le neutre qui vous donneront du fil à retordre.

Intégrer les genres et pluriels dans votre apprentissage du vocabulaire

En plus des règles présentées dans cet article, vous pouvez vous appuyer sur la mnémotechnique. J’ai consacré un article à l’apprentissage du vocabulaire, je vous invite à vous y référer pour mieux comprendre de quoi il en retourne. Voici quelques conseils :

  • Apprenez chaque nom avec son genre et son pluriel : ce n’est pas très amusant, mais vous éviterez de vous retrouver avec des mots que vous ne savez pas utiliser. Avec toutes les astuces données dans l’article, ce travail ne vous semblera plus si difficile !
  • Replacez le vocabulaire dans son contexte : vous devez apprendre en immersion quelle que soit la langue. Dans le cas de l’allemand, le fait de l’entendre et de le lire souvent vous fera remarquer les articles et les terminaisons accompagnant les noms, vous les mémoriserez donc plus facilement.
  • Utilisez les adjectifs et les articles indéfinis : dans cette configuration, l’article indéfini (ein, eine, ein) et l’adjectif portent tous les deux la marque du genre, par exemple ein kleiner Hund (un petit chien), eine kleine Ente (un petit canard), ein kleines Schwein (un petit cochon). Le genre du nom sera donc plus visible.
  • Faites des associations d’idées : si vous créez vous-même vos cartes mémoire, associez à chaque genre une couleur, par exemple bleu pour le masculin, rose pour le féminin et gris pour le neutre. Un logo par genre peut également fonctionner.

Dans son livre Fluent Forever (qu’il faudrait que je vous présente en détails un de ces jours), Gabriel Wyner dit utiliser une mnémonique assez amusante : pour chaque genre, il a inventé une petite scène, qu’il se répète quand il apprend de nouveaux mots : les noms masculins explosent, les noms féminins prennent feu et les noms neutres se brisent comme du verre !
Rien ne vous oblige à reprendre telle quelle cette technique, vous pouvez très bien inventer la vôtre. Rappelez-vous que plus l’image sera forte et marquante, plus la mémorisation sera efficace. Laissez donc libre cours à votre imagination.

Pour récapituler : la fiche-mémo sur les genres et pluriels des noms allemands

Maintenant que vous connaissez la théorie, il est nécessaire de passer à la pratique. Pour ce faire, j’ai écrit une fiche-mémo condensant les informations les plus importantes de cet article. Vous pourrez donc vous y référer lorsque vous aurez un doute sur le genre ou le pluriel d’un nom.
Vous pouvez télécharger gratuitement votre fiche-mémo via le lien ci-dessous :

Votre fiche-mémo « Genres et pluriels en allemand »

Fiche-mémo - genres et pluriels allemands

Pour télécharger votre guide, cliquez sur la couverture.

Merci pour votre téléchargement ! S’il s’agit de votre premier guide, vous recevrez très prochainement un e-mail de confirmation avec d’autres bonus, pensez donc à consulter votre messagerie 😉

Conclusion : n’ayez pas peur de vous tromper

Les difficultés que pose l’apprentissage du vocabulaire allemand sont bien réelles et ne doivent pas être sous-estimées. Si les trois genres et les nombreuses formes du pluriel sont sources d’erreurs, il existe tout de même quelques règles permettant de s’y retrouver. Certaines sont fiables, d’autres présentent des exceptions, mais elles vous permettront de comprendre le fonctionnement de la langue pour faire des prévisions plus justes.

Dans tous les cas, ne vous affolez pas si vous vous trompez au cours d’une conversation : sauf contresens cocasse, le contexte permettra à votre interlocuteur de vous comprendre malgré votre bourde. N’oubliez pas non plus que les germanophones apprenant le français ont eux aussi leurs hésitations, donc prenez confiance en vous et parlez allemand autant que possible !

Source de l’image : heartbeaz.

2 réflexions au sujet de « Comment apprendre le genre et le pluriel des noms en allemand »

  1. Matthieu

    Merci pour cet article, j’essaie de me remettre à l’allemand et bien souvent je connais des mots mais je n’ai aucune idée de leur genre.

    Juste une petite remarque : die Niederlande, ce n’est pas du féminin mais du pluriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.