Parlez anglais dans les 60 jours qui viennent

Test : Comment parler anglais dans les 60 jours qui viennent

Cet article s’adresse à vous si vous avez choisi de vous mettre ou de vous remettre à l’anglais. Suite à une scolarité lointaine ou infructueuse, il ne vous reste plus beaucoup de souvenirs de cette langues, mais qu’importe, votre décision est prise : vous la parlerez dans les mois qui viennent. Votre motivation est donc au beau fixe, mais une question finir très vite par se poser : par où commencer ?

L’offre pour apprendre l’anglais est en effet pléthorique et il n’est pas simple de savoir à quel saint se vouer, surtout si vous n’avez jamais appris de langue par vous-même. C’est bien tout le problème de l’apprentissage en solitaire et des questions qui en découlent.

Etes-vous dans la bonne direction ? Difficile à dire.

Que faut-il apprendre en priorité ? Les manuels et livres de grammaire ne le mentionnent que très rarement.

Vous avez répondu faux à un exercice, pourquoi ? Si même après avoir relu votre leçon, vous n’êtes pas plus avancé, vous voici dans l’impasse.

Apprentissage en solitaire ou accompagné, avantages et inconvénients

Pour apprendre l’anglais (ou n’importe quelle langue), on peut identifier deux écoles : d’un côté, l’apprentissage autodidacte, en solitaire, de l’autre l’accompagnement, avec un professeur qui suit vos progrès et vous fournit des explications.

Les deux formules ont bien entendu leurs avantages et leurs inconvénients. Choisir entre les deux peut être un choix cornélien, ou plutôt une perte de temps pour vous : ce que vous voulez, c’est parler anglais, vite.

Apprentissage solitaire… trop solitaire ?

Grâce à Internet, il y a désormais pléthore de solutions gratuites ou peu chères pour apprendre la langue de Shakespeare. Par exemple, Duolingo, Busuu et surtout Babbel, dont vous avez dû voir les publicités un peu partout.

Le point commun entre tous ces formules (très bien faites au demeurant) ? Vous êtes livré à vous-même et bonne chance s’il y a un point de grammaire que vous ne comprenez pas. Certains proposent tout de même des fonctions collaboratives, comme des forums, mais vous aurez peu de chances d’y croiser les créateurs des cours.

Apprentissage accompagné… sûr mais trop contraignant ?

L’autre option envisageable reste de vous faire accompagner, soit dans le cadre d’un cours collectif (école, université…), soit par un professeur particulier. De prime abord, cette formule est de loin la plus avantageuse : vous avez quelqu’un pour vous guider et répondre à vos questions, la garantie de ne jamais être dans le flou.

Problème : ces cours impliquent de trouver un temps que vous n’avez pas forcément, surtout si vous avez un quotidien chargé. Par exemple, il n’est pas évident de devoir aller à un cours pendant vos horaires de travail, ou encore si vous devez aller chercher les enfants à l’école.

Autre obstacle : les cours peuvent vite revenir cher. Par exemple, un professeur particulier vous facturera 25 € de l’heure minimum. A raison d’une heure par semaine, vous vous en tirerez à 100 € par mois. Rien d’insurmontable, mais mettons que vous comptiez faire de l’anglais tous les jours ? Je vous laisse faire le calcul.

Et ne parlons même pas des instituts ayant pignon sur rue, qui proposent des formules d’accompagnement certes solides, mais qui dépassent allègrement le millier d’euros.

Comment apprendre l’anglais en étant accompagné… et sans se ruiner ?

Dans cet article, j’en profite pour répondre à une question que je reçois souvent de la part de grands ou de faux débutants : « Quelle est la meilleure méthode pour commencer à apprendre l’anglais ? ».

Il n’existe évidemment pas de réponse toute faite à cette question, dans la mesure où la « bonne méthode » dépendra d’un grand nombre de paramètres : vos objectifs, vos forces et faiblesses en tant qu’apprenant, la manière dont vous aimez apprendre…

Si je ne propose pas moi-même de formule pour débuter en anglais, je m’apprête à vous en présenter une qui, d’une part, est de qualité et, d’autre part, réussit le grand écart entre tarif raisonnable et accompagnement de qualité.

Ce que vous ne devez surtout pas faire si vous voulez parler l’anglais correctement

Je le dis sans cesse, mais un nouveau rappel ne peut pas faire de mal : une langue ne s’apprend pas seul. L’anglais ne fait évidemment pas exception.

Tout d’abord, vous avez besoin de vous procurer des ressources de qualité, qui vous permettront de comprendre comment fonctionne la langue et de savoir quoi apprendre en priorité. Ensuite, vous devez vous entourer de personnes qui sauront vous guider dans votre apprentissage et répondre à vos questions.

Si vous ne le faites pas, c’est bien simple : vous allez droit dans le mur. Contrairement à une croyance trop répandue, l’anglais n’est pas une langue facile. On pourrait même dire que c’est une langue qu’il est facile de mal parler si on ne prend pas le temps de confronter ses acquis à d’autres personnes plus avancées.

« L’anglais est certainement la langue la plus facile à parler mal »
Winston Churchill

Donc si vous débutez en anglais, êtes à la recherche d’une formule qui vous enseigne les bases de la langue (grammaire, vocabulaire, prononciation…) et vous montre comment bien l’apprendre, le tout avec un accompagnement de qualité, voici ce que j’ai trouvé pour vous.

Parler anglais en 60 jours, la formation pour vous exprimer en quelques semaines

Si vous vous trouvez dans le cas évoqué plus haut, voici un programme sur deux mois qui vous permettra de tenir vos premières conversations et d’être à l’aise en anglais. Il a été créé par mon collègue et ami Adrien Jourdan du blog ISpeakSpokeSpoken.

Son site, consacré à l’apprentissage de l’anglais, est d’ailleurs une jolie réussite, qui totalise plus de 60 000 abonnés sur YouTube à l’heure où j’écris ces lignes.

En créant sa méthode, Adrien est parti du constat suivant : il existe foule de solutions pour apprendre l’anglais, mais très peu vous proposent réellement un contact humain, c’est-à-dire l’accès direct au formateur ainsi que les réponses à vos questions.

Pari réussi ? C’est ce que nous allons voir dans la suite de l’article.

Principe et fonctionnement

La formation « Parlez anglais en 60 jours » se présente de la manière suivante : le programme s’étale sur huit modules, appelés weeks, car chacun prend environ une semaine pour être étudié en profondeur.

En plus de ces huit semaines de cours, le programme comprend un certain nombre de bonus sur lesquels nous reviendront plus tard.

Les modules se débloquent à raison d’un par semaine, même s’il est possible de tout dévoiler d’entrée de jeu si vous en faites la demande.
Pour chacun d’entre eux, vous avez entre cinq et sept cours, appelés lessons. Chaque cours comprend une vidéo portant sur un point de l’anglais, suivi d’exercices et d’une section commentaires.

Le programme vous propose donc un rendez-vous régulier, car les cours sont conçus pour être suivis à raison d’un par jour. A la fin de chaque semaine, vous avez droit à une leçon de révision, qui vous permet de consolider sereinement vos acquis.

Pour terminer, la huitième semaine est intégralement consacrée aux révisions, sous forme de quiz interactifs. De cette manière, vous aurez la certitude de terminer la formation en ayant tout compris.

Parler anglais - Leçons

Voici l’interface de la formation. Sur le bandeau noir en haut, les modules hebdomadaires. Sur le bandeau blanc à gauche, les cours journaliers.

Les leçons d’anglais à la loupe

Voyons en quoi consistent les fameux cours, ou lessons. A chaque fois, vous avez une vidéo accompagnée d’une présentation type Powerpoint, dans laquelle Adrien vous présente un thème qui vous aidera à mieux parler anglais.

En dessous de chaque cours, vous trouverez un lien permettant de télécharger la vidéo, l’audio, plus le fichier texte texte. Vous pourrez donc profiter de la formation sur le support que vous préférez, par exemple sous forme de podcast en allant courir.

Point appréciable : en plus des cours classiques (sur le vocabulaire, la grammaire, la prononciation), Adrien aborde un certain nombre de sujets essentiels mais très souvent négligés, car jugés « périphériques » par la majorité des enseignants : comment vous organiser pour apprendre l’anglais, rencontrer des locuteurs natifs, écrire un e-mail…
Pour aller encore plus loin, vous aurez même droit à des liens vers des ressources extérieures, comme un entretien avec Claude Hagège sur l’anglais, ou encore une conférence d’Idriss Aberkane sur la mémorisation.

Les vidéos elles-mêmes sont assez classiques dans leur forme, avec des cours portant sur les fondamentaux de l’anglais : conjugaison, phrasal verbs, les questions, la négation, comparatifs et superlatifs, dire l’heure et la date, les modaux… Le tout est expliqué dans un langage clair, avec beaucoup de pédagogie.
Seul bémol, on entend parfois quelques sons parasites (notification Skype ou autres). Rien de bien méchant, mais cela peut surprendre la première fois.

Au début de chaque leçon, vous aurez droit à un rappel des points vus la veille et à la fin, une annonce du cours suivant. Cette construction est bien vue, car elle permet de toujours savoir où vous en êtes et d’être motivé pour revenir le lendemain.

Les exercices, pour bien retenir ce que vous avez appris

Pour finir, vous trouverez après chaque leçon une série d’exercices. Il peut s’agir de petits quiz pour vous assurer d’avoir bien tout compris, de textes à trous ou de traductions. Ils sont généralement accompagnés de fichiers audio qui vous aideront à travailler votre prononciation.

Encore une fois, la forme est assez classique. En règle générale, je ne suis pas très convaincu par les exercices présents dans les formations, car si vous répondez mal, il est difficile de savoir pourquoi.
Ici en revanche, le problème ne se pose pas, car il est possible de poser toutes vos questions, comme nous allons le voir dans le paragraphe suivant.

Parler anglais - exercices

Un aperçu des exercices. Cliquez sur les boutons avec une flèche pour obtenir la prononciation.

Une formation vivante et qui s’adapte aux apprenants

Abordons à présent l’un des aspects que j’ai le plus appréciés dans cette formation : le suivi des élèves. Tout d’abord, dès votre inscription, vous avez la possibilité de vous présenter et d’indiquer quels sont vos objectifs et vos difficultés.

Par la suite, vous pouvez poser vos questions dans la section commentaires de chacun des cours. Adrien prend la peine de répondre à chaque question et se sert de cette interaction pour améliorer son programme et le rendre plus pertinent.

Par exemple, la troisième semaine commence par une lesson 0  intitulée « réponse à vos questions », intégralement consacrée à toutes les questions qui avaient été posées dans les premières semaines d’existence de la formation.

Parler anglais - Commentaires

La section commentaires est toujours très active et le formateur prend la peine de répondre personnellement à chaque élève.

Le résultat ? La formation y gagne en dynamisme et en pertinence. Au lieu de recracher le contenu d’un manuel de grammaire, les vidéos abordent des fautes qui reviennent souvent dans les exercices et commentaires, ou encore des points qui semblent poser problème aux élèves.

L’objectif reste toujours le même : vous faire réussir et ne jamais vous laisser dans le flou. L’alchimie entre plate-forme de formation et accompagnement personnalisé fonctionne donc parfaitement bien.

Démonstration en vidéo

Comme les images sont plus parlantes que les mots, voici un tour d’horizon de la plate-forme, avec ce que vous y trouverez.

Comment profiter de la formation « Parlez en 60 jours »

C’est à vrai dire plutôt simple, car tout est clairement expliqué dans les vidéos. Au début du programme, vous êtes invité à vous à vous constituer un cahier d’apprentissage, dans lequel vous pourrez consigner vos progrès, les fautes que vous avez faites et le nouveau vocabulaire.

Par la suite, il ne vous reste plus qu’à suivre une leçon par jour, de faire les exercices et de poser vos questions. C’est simple, vous êtes guidé d’un bout à l’autre des huit semaines.
En plus des cours eux-mêmes, vous avez même droit à de petites tâches annexes, comme regarder un film en VO, écouter une chanson en anglais ou bien aller dans un café polyglotte.

Il s’agit d’une très bonne initiative, car rappelons que même la meilleure méthode ne suffit pas à elle seul à parler couramment une langue.
Donc tout ce que vous apprenez dans la formation « Parlez en 60 jours », vous pourrez le réemployer dans d’autres activités : converser avec des anglophones, écouter la radio pour améliorer votre écoute, lire pour acquérir du vocabulaire en contexte… Ainsi, vous ferez des progrès rapides dans votre maîtrise de l’anglais.

Une mise en garde, en passant : ce sera également à vous de travailler votre prononciation et de la contrôler auprès de locuteurs natifs. La section questions/réponses étant écrite, il est difficile de demander un avis concernant votre accent, donc il faudra le faire avec des anglophones.
Notons cependant que vous avez droit à une heure d’entretien téléphonique en tant que bonus à la formation, vous pourrez donc demander conseil de vive voix à cette occasion.

Ce programme est-il fait pour vous ?

En définitive, « Parlez en 60 jours » est un excellent programme pour apprendre l’anglais. Je ne l’ai évidemment pas testé en tant qu’apprenant, car mon niveau dans cette langue est trop élevé.
En revanche, en tant que pédagogue, je trouve qu’il tient ses promesses, en étant ambitieux — vous fournir toutes les bases en l’espace de deux mois — sans verser dans les promesses fantaisistes : on ne vous proposera justement pas d’atteindre un niveau courant ou bilingue pendant ces huit semaines.

Maintenant, rappelons qu’il n’existe pas de « meilleure méthode », mais des méthodes s’adaptant plus ou moins à vos goûts et besoins. Voyons donc si celle-ci est à même de vous aider à apprendre l’anglais.

La formation est faite pour vous si…

  • Vous avez un niveau grand débutant ou faux débutant en anglais. En effet, le programme reprend tout depuis zéro ;
  • Vous cherchez une solution clé en main, progressive et bien structurée, couvrant les points essentiels de l’anglais. Chaque jour, vous avez une vidéo à regarder et des exercices à faire ;
  • Ce qui est le plus important pour vous lorsque vous apprenez une langue, c’est d’avoir un tuteur, que vous pourrez contacter à tout moment en cas de doute ;
  • Vous souhaitez apprendre un anglais de la vie de tous les jours, avec un accent mis sur la langue orale et la compréhension.

Si vous vous trouvez dans cette situation, alors la formation sera un bon outil pour mettre le pied à l’étrier et commencer à parler anglais.

La formation n’est pas faite pour vous si…

  • Vous avez un niveau intermédiaire à avancé en anglais. Si vos connaissances sont déjà solides, vous n’y trouverez rien de nouveau par rapport à ce que vous connaissez déjà, sauf peut-être une occasion de réviser la grammaire ;
  • Vous préférez apprendre par vous-même, sans fil conducteur prédéfini. Si vous êtes du genre à étudier une langue sans cours ni méthode, cette formation vous semblera peut-être trop dirigiste ;
  • Vous avez besoin de vous améliorer sur un point très précis de l’anglais, par exemple la prononciation ou le vocabulaire spécialisé. Cette formation est plutôt généraliste, il existe d’autres produits plus spécifiques qui répondront mieux à vos besoins.

Donc si vous êtes déjà autonome et avancé dans votre apprentissage de l’anglais et si vous souhaitez n’en travailler qu’un aspect, ce programme ne vous correspondra pas.
Soit dit en passant, le site ISpeakSpokeSpoken propose une autre formation intégralement dédiée à la prononciation de l’anglais. Je vous en parlerai peut-être un jour si vous m’en faites la demande.

Modalités d’inscription et prix de la formation

Si vous estimez que cette méthode est faite pour vous, vous pouvez vous y inscrire dès maintenant en cliquant sur le lien en bas de cette page, pour la commencer sans plus attendre.

Combien coûte « Parlez anglais en 60 jours »

Moins que vous ne l’imaginez. Rappelons que quelle que soit la formule choisie, l’accès à une plate-forme avec un suivi personnalisé peut rapidement revenir à plusieurs centaines voire milliers d’euros, surtout si vous voulez pratiquer l’anglais tous les jours.

En temps normal, la formation est proposée au tarif de 297 €, ce qui reste un investissement convenable pour l’accès à deux mois de cours et un accès direct au formateur.

Mais je vous ai préparé une petite surprise : si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire à la formation à moitié prix, soit au tarif de 147 €.

Pour rappel, pour ce prix, vous aurez un accès à vie au contenu suivant :

  • 8 semaines de cours et de révisions, avec des vidéos, des exercices, le vocabulaire et sa prononciation ;
  • Le suivi personnalisé, avec réponse à vos questions et 1h d’entretien téléphonique ;
  • Pour finir, des bonus variés : liste des mots les plus courants, des verbes irréguliers, des faux-amis, plus un e-book de 179 pages.

Somme toute, un investissement très modeste au vu du contenu proposé, surtout si on le rapporte à l’argent que vous coûtera le fait de ne pas maîtriser l’anglais au quotidien.

Où s’inscrire ?

Pour vous inscrire à la formation ou tout simplement obtenir plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur cette page.

Conclusion

La formation « Parlez anglais en 60 jours » est parfaitement indiquée si vous êtes débutant ou faux débutant en anglais et êtes à la recherche d’une méthode clé en main pour acquérir tous les fondamentaux de cette langue : vocabulaire (mots les plus fréquents de la langue orale), grammaire (conjugaison et temps des verbes, auxiliaires, modaux, phrasal verbs…) et prononciation. Le tout avec des conseils bien sentis pour prendre confiance en vous à l’oral, pratiquer l’anglais régulièrement et faire des progrès rapides.

Note importante : les liens présents dans cette page sont des liens affiliés. En d’autres termes, si vous décidez de commander la formation suite à la lecture de ce test, je toucherai une commission, sans le moindre surcoût pour vous. Ce n’est absolument pas obligatoire, à vous de décider.

Si je vous présente ce test aujourd’hui, c’est parce qu’il répond aux exigences que je me suis fixées :

  • Le produit au banc d’essai est de qualité et en mesure de vous aider véritablement dans votre apprentissage. Je ne perdrais pas mon temps à tester de la camelote ;
  • Soit j’utilise le produit, soit je le recommanderais sincèrement à un proche qui souhaiterait apprendre une langue ;
  • Le test est réalisé à mon initiative, pas à la demande du créateur du produit ;
  • Si je connais le formateur, je dois avoir toute confiance en sa probité. Je connais bien Adrien et ai déjà eu l’occasion de collaborer avec lui, je n’ai donc aucun doute en la matière.

Donc si vous voulez acquérir les bases de l’anglais en l’espace de deux mois avec une ligne directrice claire, au lieu de rester dans le flou et de ne pas savoir par où commencer, la formation « Parlez anglais en 60 jours » est un très bon moyen d’y arriver.

Cliquez ici pour avoir tous les détails :

> Je veux maîtriser les bases de l’anglais dans les 60 prochains jours <<

[Note : le compte à rebours sur la page se réinitialise chaque jour à minuit, vous n’avez donc pas de pression pour vous décider. Ce défaut sera corrigé très prochainement.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *