La différence entre DO et MAKE en anglais

Par Pierre

14 mai 2021

Parmi les points qui posent problème aux francophones en anglais, la traduction du verbe "faire" trône en bonne place. Là où nous n'en avons qu'un, les Anglais ont en réalité deux verbes : do et make. Il n'est pas toujours simple de les différencier, ni de savoir dans quel contexte précis les utiliser. Pourtant, avec un peu d'habitude, il est facile de ne plus faire la faute. Ce guide vous aidera donc à employer do et make correctement et ne plus vous tromper.

More...

Do et make : deux verbes pour dire "faire"

La confusion entre to do et to make est sans doute l'une des erreurs les plus courantes en anglais. Si vous l'avez déjà commise par le passé, difficile de vous en tenir rigueur : la nuance entre ces deux verbes est particulièrement subtile.

Dans cet article, nous aborderons les cas dans lesquels il convient d'employer l'un ou l'autre. Par souci de clarté, nous ne nous occuperons pas des verbes à particule (phrasal verbs) construits avec do (do in, do without...) ou make (make up, make out...), car leur sens peut s'éloigner de "faire". De la même manière, nous nous pencherons uniquement sur le verbe to do et non sur l'auxiliaire do-support (comme dans "Do you want to go?").

La règle d'or pour distinguer ces deux verbes

Avant d'entrer dans les détails, voici un conseil simple pour distinguer ces deux verbes, qui s'applique dans l'immense majorité des cas. Avant de formuler votre phrase, posez-vous la question suivante : l'action dont il est question va-t-elle aboutir à une création nouvelle ?

Il s'agit là de la différence principale entre do et make. Autrement dit :

  • Do s'emploie pour une activité qui n'aboutit à aucune création (concrète ou abstraite), tout au plus à une transformation ;
  • Make implique la création de quelque chose (là aussi, concrète ou abstraite) qui n'existait pas auparavant.

Si ces explications ne sont pas encore claires, les nombreux exemples ci-dessous viendront les éclairer. Vous pourrez alors appliquer ce grand principe à chaque fois que vous aurez un doute.

Quand utiliser to do pour dire "faire"

Voici les quatre grands cas de figure dans lesquels une action est introduite par do.

1) Pour les activités très générales

Le verbe to do s'emploie principalement pour des activités générales, voire vagues. L'objet de l'action n'est pas spécifié.

C'est notamment le cas dans les phrases contenant un mot en -thing (something, nothing, anything...).

Please do something!
S'il te plaît, fais quelque chose !

I would do anything for you.
Je ferais n'importe quoi pour toi.

Tant que l'action concernée n'est pas précisée, on utilisera dans tous les cas do.

We'll do it my way.
On va le faire à ma façon.

Just do it.
Fais-le.

Vous pouvez vous servir du célèbre slogan de Nike comme d'un moyen mnémotechnique. On ne sait pas trop ce que vous êtes censé faire, mais dans tous les cas, faites-le !

2) Pour les tâches répétitives

Do s'emploie également pour les tâches de nature répétitive, que vous pouvez être amené à répéter quotidiennement.

Header

ACTIOn

Traduction

Do...

the dishes

Fais la vaisselle

Cell

the laundry

Fais la lessive


your homework

Fais tes devoirs


your job / work

Fais ton travail


your hair

Fais ta coiffure

Cell

the maths

Fais le calcul

Vous remarquerez que ces activités n'impliquent pas que quelque chose soit directement créé. Prenons par exemple la phrase suivante :

The beautician is doing her client's nails.
L'esthéticienne vernit les ongles de sa cliente.

Il y a bien une action en cours, mais elle n'aboutit pas à une création. On peut raisonnablement supposer que les ongles de la cliente existaient déjà au préalable, ils subissent simplement une transformation.

Une remarque au passage : bien qu'il s'agisse d'une action normalement répétée dans le temps, "faire le lit" se dit to make the bed. To do the bed existe mais s'emploie dans un contexte bien particulier (I'll do the dishes if you do the bed : "Je ferai la vaisselle si tu t'occupes du lit").

3) Pour des obligations ou des interactions sociales

Troisième et dernier cas de figure, do s'emploie pour désigner une activité liée à une obligation ou une interaction sociale.

Là aussi, rien de nouveau n'est créé : l'action implique uniquement une interaction entre deux personnes (ou plus), généralement sur la base d'une obligation (sociale, morale, contractuelle...).

If we decide to do business together, I promise to do my best.
Si nous décidons de faire affaire ensemble, je promets de faire de mon mieux.

If you want to close the sale, let me do the talking.
Si tu veux qu'on conclue la vente, laisse-moi parler.

Look, can you do me a favor?
Ecoute, tu peux me rendre un service ?

I took an oath to do no harm.
J'ai fait le serment de ne pas faire le mal.

4) Autres expressions avec do

Le verbe to do s'emploie aussi dans une poignée d'expressions figées.

Par exemple, to get something done, qui correspond à "faire quelque chose jusqu'au bout" ou "y arriver".

It took her three tries to get it done.
Il lui a fallu trois essais pour y arriver.

Ou encore dans to do well, "bien faire".

You did well not to tell the boss.
Tu as bien fait de ne pas en parler au patron.

Let's raise our glasses to a job well done!
Levons nos verres à un travail bien fait !

En conclusion, vous pouvez retenir que do s'emploie avant tout pour des activités soit indéfinies, soit impliquant une tâche faite par obligation, le plus souvent de manière répétée.

Quand utiliser to make pour dire "faire"

Voyons à présent les cas dans lesquels vous devez utiliser make. En règle générale, l'action aboutit à une création. Contrairement à une idée reçue, il ne s'agit pas forcément de quelque chose de palpable, ce résultat peut très bien être abstrait.

1) Une création concrète

Sans doute l'usage le plus facile à identifier. Ici, vous obtenez un objet concret. Par exemple : make a cake (faire un gâteau), make tea (faire du thé), make a fire (allumer un feu), make money (gagner de l'argent).

Pour vous en souvenir, pensez à la mention "made in..." (fabriqué en...), présente sur quasiment tous les objets qui vous entourent. On y retrouve bien l'idée d'un produit manufacturé.

Made in France : "fabriqué en France". Facile !

Notez également que make peut introduire un résultat qui n'est pas directement palpable, comme make a sound (produire un son) ou make a noise (faire un bruit).

The cat didn't make a sound.
Le chat n'a pas fait un bruit.

Le résultat reste tout de même concret puisqu'il s'agit ici d'un son (ou en l'occurrence , de son absence), c'est donc bien make qui est à l'honneur.

2) Une création abstraite

Autant vous prévenir, cette rubrique sera un peu fourre-tout ! En effet, make s'emploie dans un grand nombre de cas, lorsqu'une action aboutit à la création de quelque chose de nouveau, qui n'est pas forcément concret.

Header

ACTIOn

Traduction

Make...

a wish

Faire un vœu

Cell

a choice

Faire un choix


a move

Faire un geste, agir


a mistake

Faire une erreur


a decision

Prendre une décision

Cell

a promise

Faire une promesse

Cell

a joke

Faire une blague

Cell

a call

Passer un appel

Cell

an offer

Faire une offre

Cell

a difference

Faire la différence

Cell

an appointment

Prendre rendez-vous

Cell

make progress

Faire des progrès

La liste pourrait être bien plus longue. A vous de la compléter avec des formules que vous rencontrerez au cours de votre apprentissage !

Pour finir sur ce point, deux petits avertissements concernant les exemples vus plus haut :

  • "Faire une erreur" se dit to make a mistake et non to do a mistake ;
  • "Prendre une décision" se traduit plutôt par to make a decision. La forme to take a decision existe, mais elle est beaucoup moins usitée que la précédente (plus d'informations dans cet article).

3) Susciter un changement ou une réaction

On utilise également make pour désigner un changement d'état chez un objet ou une personne, par exemple une réaction émotionnelle. Il est alors souvent traduit par "rendre" plutôt que par "faire".

My children are making me proud.
Mes enfants me rendent fier.

This song always makes me sad.
Cette chanson me rend toujours triste.

Danger is what makes life interesting.
Le danger est ce qui rend la vie intéressante.

She made it clear that she didn't want to hear a sound.
Elle a dit clairement qu'elle ne voulait pas entendre un seul bruit.

His weight made him a target of bullying.
Son poids en a fait une cible de brimades.

4) La construction make + verbe

Impossible de parler de changement d'état sans aborder également la structure make + verbe à l'infinitif. Cette dernière est plus ou moins équivalente à notre "faire faire quelque chose à quelqu'un".

I'll make you pay for that!
Je te ferai payer pour ça !

His joke made us all laugh.
Sa blague nous a tous fait rire.

Your remark makes me hesitate.
Ta remarque me fait hésiter.

Un exemple en image : "make people feel loved today" (make + verbe à l'infinitif).

5) Autres expressions avec make

Certaines expressions figées utilisent le verbe to make. Elles supposent là encore l'existence d'un résultat à l'action.

Par exemple, to make it, qui signifie soit "réussir", soit "arriver à temps".

I made it!
J'ai réussi !

I can't believe he made it on time with that traffic.
Je n'arrive pas à croire qu'il soit arrivé à l'heure avec cette circulation.

On trouve également to make the best of ("tirer le meilleur parti de") et to make the most of ("profiter pleinement de").

To make the best of a bad bargain.
Faire contre mauvaise fortune bon coeur.

We intend to make the most of our holiday.
Nous entendons profiter au mieux de nos vacances.

Pour finir, vous avez certainement déjà rencontré l'expression to make someone's day, qui signifie "rendre quelqu'un content pour le reste de la journée".

Your cat video made my day!
Ta vidéo de chats a ensoleillé ma journée !

Il s'agit bien sûr de la formule immortalisée par le célèbre inspecteur Harry.

Pour récapituler, to make s'emploie pour désigner une action qui aboutit à une création (concrète ou abstraite) ou à un changement d'état définitif (par opposition à do, qui concerne plutôt un changement d'état répété dans le temps).

Conclusion sur do et make

Comme souvent avec l'anglais (et n'importe quelle langue), cette nuance entre les deux verbes peut être facilement assimilée si vous acceptez de ne plus penser comme en français.

Il est d'ailleurs possible de rencontrer do et make dans une seule et même phrase.

Don't make me do anything stupid.
Ne me fais pas faire quoi que ce soit d'idiot.

Vous pouvez aussi retenir l'expression to make do, "se débrouiller" (littéralement "faire faire").

We'll have to make do with what little money we have left.
Nous allons devoir nous débrouiller avec le peu d'argent qui nous reste.

Attention à la traduction !

Une dernière réflexion pour finir : pour schématiser, nous avons vu que do et make servaient à rendre notre verbe "faire". C'est effectivement vrai dans une majorité des cas, mais pas toujours.

Par exemple, pour do, nous avons vu to do one's hair, qui peut se traduire par "se faire les cheveux". Admettons cependant que "se coiffer" est bien plus élégant.

Pour make, nous avons vu to make a decision, "prendre une décision" (plutôt que "faire une décision"). Nous pouvons y ajouter des expressions comme to make a mess, "mettre le désordre" ou to make one's dreams come true, "réaliser ses rêves".

Ici encore, le fait de ne plus traduire dans votre tête vous aidera à vous détacher du français, pour utiliser les verbes do et make au bon moment.

Retenir facilement les expressions avec ces deux verbes

Comme d'habitude, inutile d'apprendre par cœur tous les exemples vus dans cet article. Gardez en tête la règle d'or vue plus haut, appliquez-la quand vous avez un doute, notez vos erreurs pour les cas dans lesquels elle ne s'applique pas (car il y en a...) et peu à peu, vous finirez par utiliser systématiquement to do et to make dans le contexte adéquat. A vous de jouer !

Pierre

Fondateur du Monde des Langues, j'aide les passionnés de langues à devenir plus autonomes et à atteindre leurs objectifs. J'ai eu l'occasion d'apprendre l'allemand, l'anglais, le finnois, l'italien et le japonais.

Ces articles vous intéresseront aussi

Les débouchés de l’anglais : travailler au Royaume-Uni après ses études
60 faux-amis en anglais (et que dire à la place)
Homographes, homophones et homonymes en anglais : que signifient ces termes et pourquoi vous devriez les connaître
Comment choisir un manuel de grammaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

{"email":"Adresse e-mail invalide","url":"Adresse du site invalide","required":"Champ requis manquant"}

Rejoignez mes contacts ​pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution

+ la formation gratuite "25 techniques pour apprendre votre vocabulaire" ​